Bienvenue à Serenity City
En espérant que vous passerez un agréable séjour en notre compagnie.
Les postes vacants à promouvoir
un problème d'inspiration ? d'idée de personnage ?
It is back !
venez participer à l'intrigue d'Halloween.
Soutenez Serenity !
voter toutes les deux heures.

Partagez | 
 

 la flèche ou la cible (privée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: la flèche ou la cible (privée)   Sam 5 Juil - 10:11


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Comment du jour au lendemain peux-t-on perdre quelqu'un ? Il se le demandait, car pour le coup il prenait ça comme une « malédiction ». Que chaque personnes qu'il aime vraiment disparaisse soudainement ! Le voleur commençait à désespérer de perdre son amour. Lui qui espérait retrouver l'amour, comme pour trouver quelqu'un pour s'occuper de son garçon. Car c'était aussi important pour lui que Roland accepte Regina, et qu'il pourrait la voir comme sa « deuxième maman ». Un peu tôt ? Il pensait plutôt que Serenity était une occasion de commencer une vie ensemble, mais sans la Sorcière de l'Ouest. Robin avait beaucoup espérer que ce moment viendrait. Aucun méchant ! Ni le shérif, ni même Zelena ! Il passait beaucoup de temps à s'occuper de Roland pendant que Regina avait complètement disparu. Hors de question qu'il recommence à se morfondre et vouloir mourir comme auparavant. Il n'était pas seul dorénavant, y avait son campement, comme son enfant. Donc il devait s'efforcer de cacher ses émotions pour protéger son campement. Qu'importe la douleur, et la difficulté c'était son devoir entant que « prince des voleurs ». Il était le chef comme le meilleur ami de chacun, donc inquiétude serait sûrement mauvais ! Il avait combattu des morts-vivants, comme essayer de trouver le responsables du sortilège !

Il avait décidé d’entraîner son enfant, pour qu'il se protège, comme apprend à chasser des animaux. Le petit voulait tout comme son parent devenir le « prince des voleurs » et s'occuper du campement. Quand il aura trouver des membres, car sûrement ceux-ci seraient beaucoup trop âgé. Le père avait mis des protections, avant de commencer entraînement. Il sentait déjà qu'il était sur-excité de pourvoir enchaîner les entraînements, et de pouvoir avoir des moments avec son parent, sans que quelque chose vienne les interrompre : des singes volants, des morts-vivants, ou un sortilège. « Concentre-toi sur ta cible. Et quand tu te sens prêt. Tu peux à ce moment là tirer. » Il acquiesça aux ordres de son parent, en ciblant un arbre qui était quand même beaucoup trop éloigné. Quand un enfant veut imiter son parent pour devenir « une légende ». Ils n'acceptent pas de commencer par ce qu'il juge beaucoup trop simple ! Et au bout de quelques minutes, il lâcha la corde pour que la flèche décolle pour prolonger la forêt, en atteignant son objectif. Il posa sa main sur l'épaule de son garçon avant de rajouter : « Tu peux aller chercher la flèche, Roland. Fait attention ! » Il se mit à courir comme une fusée pour rejoindre la flèche qu'il devait décocher. Cependant, il ne la voyait nul part, comment cela était-il possible ? Il parcourra la forêt, en se méfiant de n'importe bruit, avant de tomber sur Regina. Qui l'avait attraper comme auparavant, comme à leur rencontre après la « malédiction ». Il se mit à sourire en apercevant Regina, qu'il croyait déjà reparti à Fairy Tales. Le bonhomme se voyait annoncer à son parent, qu'elle est de nouveau de retour. Il tend sa main avant de lui demander : « s'il te plait. » Il avait comme mission de récupérer la flèche, cependant peut-être qu'elle voulait la remettre à Robin personnellement. Le garçonnet attendit un moment, avant de pouvoir l'enlacer, et se rendre compte que ce n'était pas un sortilège permettant de voir ce qu'on désirait vraiment. Mais bel et bien Regina qui revenait ! Il ne put malgré lui, lui demander pourquoi elle avait complètement disparu : « pourquoi t'es partie ? » Le parent s'inquiétant de voir son enfant beaucoup trop long, pour récupérer une arme, décida de marcher pour le retrouver, simplement pour s'assurer qu'il l'a seulement perdu, ou qu'il a du mal à l'enlever du tronc. La surprise c'est qu'au bout d'un certain temps, il se retrouva avec Regina et Roland, comme si elle avait décidé à ce moment de revenir. Il avait du mal à y croire cependant, car elle disparaissait souvent, sans même avoir prévenu de son départ : « Regina ? »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mer 9 Juil - 21:07



every teardrop is a waterfall.



Regina était dans la forêt elle se dirigeait vers le campement de Robin, elle était angoissée. Comment en était-elle arrivée là ? Il avait toujours été plus facile pour elle de fuir c'est problème et c'était d'ailleurs tout ce qu'elle n'avait jamais fait, enfin ça et devenir la méchante reine détestée de tous, mais au moins lorsque personne ne vous aimait et que vous n'aimiez personne en retour, ce genre de situation ne se produisait pas. Cela faisait quelques temps maintenant qu'elle avait 'disparue', en fait elle n'était elle même pas sur du temps qu'elle avait passé à être coupé du monde. Après qu'elle ait fait sa fausse couche, Regina était totalement anéantie. Elle se sentait coupable d'avoir ôter la vie à un être, encore pire à son propre enfant et à celui de Robin. Elle ne pouvait plus se regarder dans un miroir et même si elle n'était pas vraiment coupable de la perte de son enfant, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir ce sentiment de culpabilité, ce même sentiment  qui l'empêchait d'affronter Robin et qui l'avait faite fuir.

Henry qui était la seule personne à savoir où se trouvait Regina et qui du coup prenait contact avec elle, ne cessait de lui demander de revenir, il ignorait aussi la raison pour laquelle elle était partie mais il savait que sa mère n'avait rien fait de grave, il l'a connaissait par coeur. A chacun de ses appels ils évitaient soigneusement de parler de Robin et ce malgré que celui-ci ait demandé à de nombreuses reprises à Henry si il avait eut des nouvelles de sa mère, celui-ci faisait semblant de s’inquiéter et d'être à sa recherche lui même pour être un peu plus crédible dans son mensonge même si il était persuadé que Robin savait qu'il appelait sa mère. Un jour, Henry, qui était en train de raconter sa journée à Regina mentionna Roland avec qui il avait joué, il sentit alors Regina se crisper à l'autre bout du téléphone et s'arrêta alors dans son récit, il y eut un long silence qu'Henry finit par couper « Tu leur manques, tu sais ? » Regina ne répondit pas et prétexta d'avoir une marmite sur le feu et de devoir partir.

Cette simple phrase qu'Henry lui avait dit la fit réfléchir, elle était vraiment égoïste, elle n'avait pas le droit de faire ça, ni à Roland, qui s'était attaché à elle avec le temps, ni à Robin, elle lui devait la vérité même si cela lui coûtait son amour pour elle. Elle mit quelques jours avant de prendre la décision finale de revenir à Serinity. Elle était donc dans la forêt son coeur se serrait un peu plus à chaque pas qu'elle faisait et elle cherchait en même temps les mots qu'elle utiliserait pour s'expliquer même si elle était impardonnable. Un bruit la coupa alors de sa réflexion et elle attrapa une flèche qui se dirigeait droit sur elle, elle n'eut pas vraiment le temps de plus y réfléchir que le petit Roland avait déjà fait son apparition. Il s'approcha d'elle, l'air heureux de la voir et tendis la main en prononçant d'une voix angélique « s'il te plait. » Elle lâcha alors la flèche dans sa main, ce qui lui rappelait une scène vécue avec son père. Il l'enlaça alors, elle lui rendit son étreinte, elle se sentit d'autant plus coupable d'être partie sans rien dire mais cela la confortait dans l'idée qu'il fallait qu'elle revienne. Il se détacha d'elle légèrement et repris « pourquoi t'es partie ? » Elle lui fit un sourire rassurant et l'embrassa sur le front « Pour règler des histoires de grande personne, mais je suis là maintenant » Le petit haussa les épaules et eut l'air d'accepté sa réponse, Regina lui sourit et releva, les yeux, son regard croisa directement celui de Robin et elle se stoppa net « Regina ? ». Elle réalisa à quel point même sa voix lui avait manqué, elle avait envie de se jeter sur lui et de l'embrasser à pleine bouche mais elle n'en fit rien. Elle se contenta d'hausser les épaules et de répondre « C'est moi » elle se mit à imaginer ce qu'il pouvait penser d'elle et elle le comprenait parfaitement elle se mît alors aussitôt sur la défensive avant qu'il n'ait le temps de poser de question « Je sais. Je te dois une explication. » Elle regarda alors Roland, elle ne pouvait pas dire ce qu'elle avait à dire devant Roland alors elle ajouta « Nous devrions discuter... Seuls »


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mer 9 Juil - 21:41


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il se demandait comme son parent, si elle n'allait pas de nouveau s'envoler. Car après tout ça ne serait pas la première fois ! Et le bonhomme n'appréciait pas que son paternel soit aussi mal, maintenant. Il avait recherché de nuits, comme de jours. Jamais il n'a abandonné, sauf pendant deux semaines uniquement ! Il a cru qu'elle voulait rompre ou abandonner tout simplement. Le choc était dur qui avait cru qu'on lui enlever son amour. Marianne. Regina. Qui sera le prochain ? Roland ? Il ne le permettrait sûrement pas. Il écouta donc Regina qui répondait : « Pour régler des histoires de grande personne, mais je suis là maintenant » Il accepta donc sa réponse, en haussant les épaules. Comment il pouvait en être sûr ? Il en avait aucune idée. Hélas, il espérait que son parent ne repousserait pas, en apprenant par rapport à la mauvaise nouvelle ! Celui-ci arriva, quand il s'inquiéta pour son enfant. Il se retrouva soudainement avec Regina, et Roland qui se mit à rejoindre son parent. Levant le regard sur Regina, quand il prononça son prénom, comme si attendait elle répondait : « C'est moi. » Le voleur s'en doutait, cependant il aurait voulu comprendre. Car il s'était inquiéter depuis longtemps, en se posant des questions, ou même pour se rassurer que Zelena ne l'avait pas enlever soudainement. Il n'aurait pas supporté de ne pas le savoir, et d'avoir été incapable de pouvoir la protéger à ce moment là ! Il aimerait savoir tellement de chose, maintenant comment la croire, ou comment être sur qu'elle ne recommencerait pas. Car il avait du dire la vérité à Roland, qui s'était effondrer en apprenant qu'elle avait complètement disparu. Le problème c'est de régler ce problème ensemble, comme un.. couple normal. Ils provenaient de contes de fée, donc en général on pourrait pas dire « normal ».

Il n'eut pas le temps de dire un mots qu'elle rajouta à ce moment : « Je sais. Je te dois une explication. » Oui une belle explication ! Il fronça seulement des sourcils, pour montrer qu'il n'appréciait pas son comportement. Donc il était un peu en froid en ce moment, cependant une explication calmera sûrement tout ! Il écouta ce qu'elle rajouta : « Nous devrions discuter... Seuls » Il reposa son regard sur son garçon, se doutant que pour sa protection. Il devait sûrement éloigner un long moment. Le petit ne mit pas longtemps à comprendre, car le regard sérieux de son paternel montrait qu'il allait parler ensemble ! Il se mit à sa hauteur pour pouvoir lui demander de rejoindre son ami : le frère Tunk. « Tu veux bien jouer avec frère Tunk un moment, mon garçon ! » Il acquiesça mais il voulait tout de même demander au voleur : « Pas bobo ? » Il caressa les cheveux de son enfant, en lui promettant qu'il ne l'engueulerait pas. Ou du moins si elle avait une explication valable à sa disparition soudaine. Il embrassa son front avant de lui répondre : « Promis, bonhomme ! Allez va maintenant ! » Le garçonnet sourit, avant de rejoindre rapidement le frère Tunk, déposant son arme auprès de son arc pour l’entraînement prochain. Il releva en mettant ses mains sur les genoux, avant de se redressa correctement, et de reporter son attention sur Regina. Il croisa ses mains, attendant qu'elle commence son discours pour expliquer son comportement. Il se demandait s'il devait annoncer que Roland avait pleurer quand il apprit qu'elle avait complètement disparu. « Qu'est-ce que cela t'aurait fait de nous prévenir, Regina ? On était mort d'inquiètude. » Rien que ça. Ça l'aurait quand même apaisé. Et sans même d'explication ou quelque chose comme « je reviens bientot » ça lui aurait quand même rassurer. Là il n'arrivait pas à dormir de temps en temps, et devait surveiller tout le monde depuis les morts vivants, ou même le sortilège de vérité. Il y a maintenant un événement pour l'été pour couronner le tout ! Il ne savait pas s'il devait rajouter qu'il a manqué de mourir !




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Jeu 10 Juil - 7:01



every teardrop is a waterfall.



Regina respirait fort et profondément, elle essayait de se calmer mais elle attendait la réaction de robin et elle affrontait ce qui l'avait fait fuir. *Je suis une adulte, je dois faire face à mes problèmes* se dit-elle pour se rassurer elle-même mais ça ne fonctionnait pas du tout. Elle regardait Robin qui demandait à son fils d'aller jouer avec frère Tunk, celui-ci lança un regard à Regina et dit à son père « Pas bobo ? ». Cet enfant était un ange, même si Regina était partie et que ça lui avait fait de la peine il était tellement heureux qu'il s’inquiétait pour elle, il avait peut être de quoi ! Robin lui promis et l'enfant s'en alla. Bizarrement ça ne la soulageait pas du tout qu'il soit partie, elle aurait préféré que Roland reste là pour avoir une excuse et ne pas avoir à faire face à ce qu'elle redoutait depuis toujours. Elle aurait presque eut envie de partir en courant... Encore, mais elle ne le fit pas, en fait son cœur battait tellement vite qu'elle était au bord du malaise et n'aurais pas pu faire plus de deux pas. Robin la regardait avec un regard inquisiteur et comme si il avait envie de la tuer, du moins c'est comme ça qu'elle le ressentait. Elle aurait voulu se mette dans un trou de souris, se demandant si ça n'aurait pas été mieux finalement que Zelena la trouve et la tue. Certes ça aurait causé autant de chagrin à Robin mais au moins elle aurait eut une bonne raison pour être partie. «  Qu'est-ce que cela t'aurait fait de nous prévenir, Regina ? On était mort d’inquiétude. » Regina baissa les yeux elle était à deux doigts de pleurer mais elle retenait ses larmes, ce n'était pas son genre de pleurer devant les autres et pourtant ça lui faisait repenser à combien elle avait eut tord de partir mais aussi et surtout à ce petit être qu'elle avait tué. « Je...Je... » Elle ne pouvait pas aligné deux mots et surtout elle ne savait pas quoi dire, elle prit une profonde inspiration sans relever la tête continua. « Je ne t'ai pas prévenue parce que c'est toi que je fuyais... » Et lorsqu'elle finit sa phrase elle fut à deux doigts de tomber dans les pommes.

Elle se retint de tomber de justesse et avant même que Robin n'ait le temps de réagir elle ajouta « Ça va, ça va... Ça me le fait souvent depuis la fausse couche » Tout en se dirigeant vers un tronc d'arbre qui était couché pour s'y asseoir. Elle n'avait même pas entendu qu'elle avait déjà lâché le morceau tellement elle était chamboulée et cela ne l'empêcha pas de continuer. « Je suis désolée, je t'ai trahis » Elle ne le sentait pas mais elle était en fait en train de pleurer, elle pensait que depuis qu'elle était partie elle s'était endurcie et qu'elle arrivait à se contenir lorsque venait ce sujet, mais après réflexion elle n'en avait jamais discuté avec personne alors c'était seulement ce qu'elle pensait d'elle. Elle continuait à regarder le sol, ne pouvant croiser le regard de Robin sinon elle ne pourrait pas continuer. « Je sais que je n'aurais pas du partir, je le sais, mais je n'arrivais plus à te regarder en face, tu te rends compte ? J'ai tué un être... encore, je m'était jurée d'arrêté mais plus que ça j'ai tué NOTRE petit être. » Cette fois-ci elle sanglotait littéralement comment aurait-elle pu croire que Robin la pardonnerait, elle avait fait une chose horrible, elle ne levait toujours pas la tête, elle ne voulait pas voir sa réaction et si il voulait la tuer, qu'il le fasse.  « Je sais que tu me hais... » avait-elle ajoutée, enfin essayée d'ajouter puisqu'elle pleurait tellement que ce qu'elle disait en devenait presque incompréhensible. Elle n'attendait pas son pardon, elle n'était pas venu pour sa, mais elle l'espérait néanmoins.

HJ: désolé c'est un peu cours mais je vais bosser ^^
made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Jeu 10 Juil - 9:03


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il est dur de pardonner ce qu'on a eu du mal à accepter. Le départ de quelqu'un. Le décès. Il l'avait chercher longtemps, en espérant pouvoir la retrouver, comme le temps était compter. Le but était de la retrouver « vivante » au risque qu'un mort-vivant, comme un singe volant, vienne s'emparer de Regina. Il avait peu dormi, et s'occupait de son enfant. Le bonhomme était inquiet, de voir comment son paternel s'efforçait à la retrouver. Et au bout d'un moment, il a commencé à abandonner, tournant ça sous une « malédiction » qui l'empêchait de trouver son soulmate ! Le summum c'était sûrement de recommencer, comme auparavant quand Regina était simplement « la méchante rein ». Qu'il n'y avait rien eu, seulement un regard, un sauvetage ! Il avait pourtant espérer un message, ou même le prévenir, pour pouvoir les rassurer simplement. C'était beaucoup trop demandé apparemment ! Il remarqua qu'elle ne pouvait aligner des mots, comme étant sous le choc, mais quel choc alors ? Car après tout Robin a manqué de mourir, Roland avait beaucoup pleurer, mais savait-elle seulement ça ? « Je...Je... » Il observa baisser le regard, en prenant une grande inspiration pour sûrement avouer. Il ne put répondre, ou rajouter car il en avait pas vraiment le courage. Il n'avait pas vraiment dormi également, il se contentait seulement de survivre ! Mais pouvait-elle le comprendre ? Car après tout il était comme ça à cause de Regina. « Je ne t'ai pas prévenue parce que c'est toi que je fuyais... » Il n'en croyait pas vraiment, alors comme ça elle comptait vraiment s'éloigner. Qu'avait-il fait ? L'amour pouvait donc l'éloigner ? Il resta un moment sans bouger, avant de voir qu'elle commençait à chavirer. Il passe sa main pour pouvoir la rattraper si vraiment elle tombait. Les nouvelles s’enchaîna en apprenant qu'il avait perdu un enfant. Il comprenait mieux pourquoi son départ, dorénavant parce qu'elle avait peur de l'avouer, comme d'affronter ce moment ! « Ça va, ça va... Ça me le fait souvent depuis la fausse couche » Il ne lui en voulait pas, car ça pourrait arriver à n'importe qui. Et ce n'était pas parce que c'était auparavant la « méchante reine » que forcément c'était Regina qui était complément responsable ! Ou sinon allait le dire à Cora qui était la Reine de Cœur, et pourtant aussi méchante qu'était auparavant Regina. Elle a quand même mis au monde deux enfants, donc Regina en sera capable quand ça sera vraiment le moment !

Il sentait qu'elle avait besoin de parler, donc il se tue pour le moment, pour qu'elle continue dans ce moment douloureux ! Lui aurait sûrement perdu Roland, s'il n'avait pas employé la magie pour récupérer Marianne ! Et il savait que son ex-femme y était pour rien de sa « maladie » comme pour Roland. Il ne comptait pas se comporter stupidement, comme en employant la magie.. ce qui avait causé la mort de son ancienne épouse ! « Je suis désolée, je t'ai trahis » Il fronça les sourcils, en remarquant qu'elle croyait vraiment, qu'elle avait vraiment trahis ! Le voleur s'approcha à ce moment pour remonter son visage : « Tu ne m'as pas trahis, Regina. Je suis seulement blessé que tu es décidé de me fuir. » Il ne dit pas tout maintenant, Là elle regarda de nouveau le sol, ne voulant pas affronter son regard, sûrement ayant peur que le voleur le prenne sûrement mal. Il avait mal pour elle, comprenant sa douleur, ayant manqué de perdre également Roland. Seulement il aurait voulu affronter ça avec Regina. Il aurait été beaucoup plus fort, cependant elle avait préféré être seul comme à son habitude, pour souffrir de la mort de leur nourrisson. « Je sais que je n'aurais pas du partir, je le sais, mais je n'arrivais plus à te regarder en face, tu te rends compte ? J'ai tué un être... encore, je m'était jurée d'arrêté mais plus que ça j'ai tué NOTRE petit être. » Il la prend dans ces bras, quand  il la voit complètement s'effondrer. La main passa dans son dos pour le frotter doucement. La serrant un peu plus pour la consoler, comprenant qu'elle avait vraiment mal. Et qu'elle se croyait de nouveau pour l'evil queen, qu'elle n'est plus dorénavant. « J'aurai préféré qu'on affronte ce moment ensemble. Tu n'y es pour rien Regina. Je.. J'aurai sûrement perdu Roland.. si la magie m'aurait pas permis de sauver Marianne ! Ça aurait pu arriver à n'importe qui. »

La Regina qui l'avait connu, était beaucoup plus courage, cependant un événement comme celui-ci l'avait beaucoup marqué. Qu'elle se retrouva complètement anéanti, comme si on lui avait tout enlever ! Il ne comptait pas la laisser partir maintenant, qu'il avait de nouveau retrouver. Il croyait qu'elle avait enlever son cœur en même temps. Et qu'il se retrouverait seul, comme il refusait d'aimer quelqu'un, pour la perdre de nouveau ! Il ouvrit de grand yeux quand il comprit qu'elle croyait qu'il le haïssait pour avoir « tuer » leur enfant : « Je sais que tu me hais... » « Si tu le penses vraiment.. Alors tu as tord ! » Il devait donc lui prouver, se sentit-il prêt pour recommencer, comme lui pardonner ? Oui sûrement depuis qu'il a apprit la raison de son éloignement. Il est seulement déçu qu'elle est simplement préféré fuir que de l'affronter ! Le voleur releva son visage pour pouvoir embrasser tendrement, pour montrer qu'elle avait.. tord ! Il pense alors à ce que lui a dit son enfant quelques temps auparavant. Car elle pleurait vraiment, et que Roland croira que son paternel avait été méchant à ce moment : « Tu sais que j'ai promis de pas t'engueuler ! Cesse donc de pleurer, Regina. Tu n'es plus seule dorénavant ! »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Jeu 10 Juil - 21:06



every teardrop is a waterfall.



Regina se sentait idiote, ce n'était pas du tout son style de pleurer et encore moins de se lamenter ainsi. Elle n'avait pleuré que deux fois ainsi. La première c'était lorsque Daniel était mort, lorsque sa mère lui arracha le cœur et l'écrasa sans aucun remord sous les yeux anéanties de sa fille. La deuxième fois ce fut lorsqu'elle crut l'avoir récupéré et qu'elle le perdit une deuxième fois. C'était déjà très dur de perdre une personne qu'on aimait vraiment une seule fois, la perdre une deuxième fois, c'était un supplice de la perdre une deuxième fois. Regina se souvenait des derniers mots de Daniel « Aime à nouveau » C'était plus facile à dire qu'à faire, mais au moins elle aimait Henry, lui elle n'avait jamais hésité à l'aimer, il était sa vie. Il semblerait qu'il était devenu plus raisonnable qu'elle ? Elle ne l'était pas du tout lorsqu'elle était amoureuse. Parce que oui, elle était amoureuse de Robin quasiment depuis le début elle ne l'avait juste pas accepté tout de suite, elle avait peur de lui dire, peur que ça se concrétise entre eux, peur de le perdre lui aussi comme elle avait déjà perdu Daniel a deux reprises et elle savait qu'elle ne le supporterai pas, c'est pour ça qu'elle s'était finalement enfuit, elle ne voulait pas le perdre et elle préférait qu'il la croit morte et qu'il continue à l'aimer plutôt qu'il se détache d'elle et qu'elle doit vivre avec ça tous les jours du reste de sa vie mais elle se mettait aussi à la place de Robin, il avait aussi perdu Marianne et c'est ce qui les avait rapproché ils étaient tous les deux des âmes solitaires du fait qu'ils avaient perdu leur premier amour. La poussière de fée ne ment pas, Clochette l'avait déjà menée à lui une fois et avait présenté Robin comme son true love. Cependant malgré tout ça son cœur meurtri ne s'ouvrait pas facilement.

Elle se concentrait pour ne pas pleurer mais ses efforts n'avaient pour l'instant pas un grand succès. Elle avait une main posée sur son ventre repensant à ce petit être et si ça avait été une fille ? Roland et Henry aurait surement adoré avoir une petite soeur, elle imaginait parfaitement Henry être un grand frère protecteur pendant que Roland jouerait avec une petite fille, elle avait cette image de leur famille parfaite, mais elle savait qu'elle n'avait pas le droit au bonheur, à chaque fois que quelque chose de bien était susceptible de se passer pour elle, on lui arrachait.«  J'aurai préféré qu'on affronte ce moment ensemble. Tu n'y es pour rien Regina. Je.. J'aurai sûrement perdu Roland.. si la magie m'aurait pas permis de sauver Marianne ! Ça aurait pu arriver à n'importe qui. » Robin essayait de la rassurer comme il le pouvait mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'être en colère contre elle même principalement. Elle dit à Robin qu'elle savait qu'il la détestait, est-ce que ça ne voulait pas plus dire qu'elle se détestait elle-même ? De ne pas avoir su porter un enfant ? Même ça, ça lui était interdit ? «  Si tu le penses vraiment.. Alors tu as tord ! » Elle ne voulait pas le croire, et même si lui ne la détestait pas elle, elle se détestait pour deux. Elle sentit alors la main de Robin passé sous son menton pour lui relever la tête et il déposa un tendre et léger baiser sur ses lèvres qui fit parcourir un frisson tout le long de son corps. Elle ne savait pas si il se rendait compte de l'effet qu'il lui faisait sans lâcher le visage de Regina et en la regardant il ajouta «  Tu sais que j'ai promis de pas t'engueuler ! Cesse donc de pleurer, Regina. Tu n'es plus seule dorénavant ! » Un léger sourire illumina le visage de Regina, elle pensait à Roland et comment il s'était inquiété pour elle avant qu'il ne parte, il avait demandé à son père de ne pas blessée Regina, mais il ne l'avait pas fait non plus si Regina pleurait ce n'était uniquement qu'à cause d'elle ! Elle tenta de sécher ses larmes comme elle le pouvait et reprit une grande inspiration qui calma sa respiration « Jusqu'au dernière nouvelle, tu ne m'a pas engueuler, je me suis plus engueuler toute seule qu'autre chose » Elle déposa un baiser sur ses lèvres qui resta léger, elle n'allait pas encore tout de suite se jeter sur lui - même si elle en avait très envie - elle se remettait d'abord de ses émotions. Elle baissa les yeux plus les releva sur Robin, elle ne pleurait plus, elle était heureuse qu'il ait bien pris la situation, qu'il ne lui en voulait pas, elle savait, elle était sur de ses sentiments pour lui et dans un élan d'émotions elle commença « Robin je... » mais elle ne put continuer. C'était si dur de dire Je t'aime à quelqu'un ? Elle le disait pourtant à Henry des centaines de fois et ça ne la dérangeait pas, c'était son fils. Elle continua néanmoins « Je suis désolée » c'était tout ce qui lui était venu à l'esprit pour combler le trou qu'elle avait laissé.


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Jeu 10 Juil - 21:50


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il ne l'avait pas engueuler. Hélas, le bonhomme aurait pu prendre le flot de larmes important de Regina comme une preuve incontournable, qu'il a quand même engueuler. Oh même si Roland ne lui aurait pas demandé, quand il est énevé il fronce le regard uniquement, et monte légèrement le son. Il avait été trop inquiet pour lui en vouloir vraiment. Les retrouvailles, il pouvait ressentir seulement du soulagement, en espérant qu'elle ne recommencerait pas. Car il ne supportera pas de la perdre. Il en avait déjà assez souffert quand il avait remarqué son départ. Il avait cherché longtemps, en manquant de sommeil, comme de temps pour s'occuper de son enfant. « Jusqu'au dernière nouvelle, tu ne m'a pas engueuler, je me suis plus engueuler toute seule qu'autre chose » Elle avait droit de se reprocher son départ, mais pas seulement pour la « fausse couche ». Parce qu'elle n'y pouvait rien ! Il essayait de la rassurer auparavant, pour pas qu'elle commence à paniquer par rapport à son comportement. Il avait manqué de perdre Roland avec l'accouchement de Marianne. Il savait ce qu'on ressentait, et en avait jamais voulu à son ancienne épouse de risquer de mourir en même temps que leur enfant ! La maladie y était seulement responsable ! « Il ne le faut pas, Regina. La vie est par moment injuste. On doit cependant continuer notre chemin ! Et ce malgré la douleur qui persistera un moment. » Il ferma les yeux pour recevoir le baiser tendre de sa femme, avant de les rouvrir un moment, en se rendant compte qu'elle avait rompu pour sûrement rajouter quelque chose. Il plissa les yeux, en essayant de l'écouter, même si son cœur demandait uniquement qu'à rattraper le mois qu'ils avaient perdu. La douleur était toujours, mais cela pourra s'effacer lentement avec le le temps non ?

« Robin je... » Il savait qu'après son ancien amant, comme le temps qui s'était écouler rapidement. Elle aurait beaucoup de mal à dire « Je t'aime ». Le voleur aura sûrement autant de mal qu'elle en ce moment. Il a encore la douleur, et ce malgré qu'il aimait. Même s'il aurait voulu auparavant prendre une potion pour oublier, pour le protéger de la douleur ! Il déposa quand même un baiser pour lui faire comprendre qu'il avait quand:même compris qu'elle voulait déclarer son « amour » pour lui. Il se décala légèrement pour qu'elle termine ce qu'elle comptait répondre par autre chose soudainement : « Je suis désolée » Il sourit doucement, avant de répondre à ce qu'elle rajoutait : « Je veux bien te pardonner, mais à condition que tu ne recommences pas. Je n'ai pas envie de te perdre, Regina. Je ne le supporterai pas.. » Il prit sa main dans la sienne, avant de revoir son garçon, qui sourit en voyant que son paternel s'était « réconcilier » avec Regina. Et qu'il aurait peut-être sa deuxième maman. Le père pensa qu'il devait quand même informer Regina pour son épaule. Il avait été vraiment malade pendant quelques temps, et manquait de mourir également. Oh il lui apprendrait quand cet événement sera passer, ou peut-être demain. « Je suis à ta disposition. Qu'est-ce que tu aimerais faire ? On doit rattraper le temps perdu.. » Il embrassa langoureusement, mais avec beaucoup de tendresse. Il se pencha au creux de son oreille, avant d'enlever ses cheveux pour lui murmurer : « Tu m'as manqué. » Il se retira par la suite pour plonger son regard dans celui de Regina. Le bonhomme courut rapidement pour rejoindre les deux amoureux. Il regarda les mains, en comprenant que tout était comme auparavant, et qu'il pouvait de nouveau continuer leur amour, et que sa sera toujours comme sa deuxième maman. Le garçon pensa qu'il devrait peut-être un moment habiter ensemble, non ? Car il était un couple, et que pour que les deux enfants ont des parents non-séparé mais bien et bel ensemble. Il faudra cohabiter pour partager des souvenirs uniques : « A quand maison ? » Il manqua un battement quand il comprit qu'ils voulaient qu'on habite ensemble, cependant il devait se douter que cela sera compliquer avec Regina. Ils venaient de deux mondes différents. « On verra plus tard, Roland. »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Ven 11 Juil - 13:53



every teardrop is a waterfall.



Regina se sentait soulagée et bien avec Robin et cela faisait des années qu'elles ne s'était pas sentit en sécurité, elle aurait presque pu baissé sa garde, ce qu'elle n'avait pas fait depuis Daniel mais c'est ce qui l'a faisait peur. Elle n'avait jamais pensée, malgré tout le truc de la poussière de fée, qu'elle pourrait tomber amoureuse à nouveau et mieux que ça elle avait la sensation que son amour pour Robin était plus profond et plus réel que celui qu'elle avait pour Daniel. Certes elle l'avait aimé mais elle était plus jeune et ne connaissait rien à la vie mais c'était différent entre elle et Robin, ils avaient tous les deux aimés et soufferts à la perte d'un être cher, il la rendait meilleur de jour en jour, elle le savait, elle ressentait de moins en moins de colère et lorsque ça lui arrivait encore le son de sa voix arrivait simplement à la calmer. Et elle avait failli abandonné tout ça ? Elle était vraiment folle de vouloir renoncer à ce qu'ils avaient.«  Je veux bien te pardonner, mais à condition que tu ne recommences pas. Je n'ai pas envie de te perdre, Regina. Je ne le supporterai pas.. » Elle s'apprêtait à lui répondre qu'elle lui promettait de ne jamais partir de nouveau mais elle vit son regard se détourner et elle le suivit, Roland était de retour avec eux, elle lui souria tendrement, comme le faisait une mère avec son enfant parce que même si Regina avait des tendances maléfiques dans le passé, sa plus grande qualité a toujours été et sera d'être très proche des enfants et d'avoir un sens maternel hors du commun. «  Je suis à ta disposition. Qu'est-ce que tu aimerais faire ? On doit rattraper le temps perdu.. » Elle n'eut pas le temps de répondre qui l'était déjà en train de l'embrasser. Elle aurait voulu qu'il ne se termine jamais et elle avait son idée sur ce qu'il pouvait faire pour rattraper le temps perdu mais Roland étant dans les parages ça ne serait pas facile pour l'instant mais elle ne pouvait pas attendre de pouvoir se retrouver seule avec Robin. « Peu importe du moment que je suis avec toi... » Elle se cala dans ses bras puis elle sentit Robin se pencher pour lui murmurer «  tu m'as manqué » elle sourit et déposé un léger baiser sur ses lèvres avant de poser sa tête dans son cou. Roland vint les rejoindre.

« A quand maison ? » Le coeur de Regina manqua un battement lorsqu'elle comprit ce que voulait dire le petit Roland. En fait elle n'y avait jamais pensée. Robin et Regina vivaient dans deux mondes complètement opposés, elle avait toujours vécu dans le luxe, étant une princesse puis reine et Robin lui avait toujours vécu dans la forêt. Regina ne savait pas trop quoi répondre à Roland. «  On verra plus tard, Roland. » Robin avait raison mais en fait Regina ne put s'empêcher d'être offusqué, elle aurait préféré qu'il réponde autre chose au fond d'elle. Elle réfléchit quelques instants, en fait elle savait qu'elle était la bonne solution. « Peut être pas si tard que ça... J'ai ma petite idée sur la question... » Regina regarda Roland et lui fit un petit clin d'oeil ! « Et je suis sûre qu'Henry adorerait t'avoir dans la même maison que lui ! » Elle ébouriffa les cheveux de Roland au passage. Henry adorait Roland et s'occuper de lui, il le prenait comme son petit frère et ce n'était pas une mauvaise chose après tout. Regina était tout à fait prête à quitter sa vie pour Robin, le luxe, elle n'en n'avait jamais eut besoin, c'était sa mère qui avait voulu ça pour elle et elle se voyait mal demandé à Robin de quitter la forêt alors elle s'imaginait un petit chalet dans la forêt qu'ils auraient construit juste pour eux, à leur goût, elle trouverait ça parfait.

made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Ven 11 Juil - 14:47


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il pensait la même chose que Regina. Il serait même prêt à l'enfermer pour qu'elle ne recommence pas. On affronte tout ensemble, quand on forme un couple, surtout que malgré la douleur. Le voleur aurait pu l'aider à surmonter la douleur, comme devenir beaucoup plus fort ! Il a déjà vu ça auparavant, avec Roland, donc il aurait pu lui apprendre également. Et un médecin aurait pu sûrement expliquer comment cette « fausse couche » a pu arriver. Il serait à présent beaucoup plus vigilent, et suivrait la grossesse de près pour pouvoir s'en occuper. Il voit bien cependant Regina redevenir Evil Queen sous les hormones ! Les personnes risquent d'avoir chaud pendant un moment. Surtout quand l'épicier répondra qu'il n'y a plus l'aliment, qu'aura besoin absolument Regina ! « Peu importe du moment que je suis avec toi... » Le bandit sourit simplement, avant de resserrer son enfreinte, quand celle-ci se cala doucement. Là il vient lui murmurer quelques mots, qui pensait vraiment. Robin se les murmurait quand il se sentait vraiment seul, en train d'explorer la forêt dans l'espoir de la retrouver. Il profita du moment quand celle-ci l'embrassa tendrement, en déposant son visage dans son cou. Le regard se posa ensuite sur le bonhomme qui demanda quand ils vivraient ensemble ! Il avait simplement répondu plus tard. Car, il ne se permettrait pas de demander d'abandonner son château, comme son luxe pour vivre simplement dans la « pauvreté ». Le voleur vivait uniquement avec ses moyens. L'argent cela ne le rendait pas heureux, en même temps il a vécu tout le temps comme un « pauvre » car le shérif avait simplement voler l'argent de sherwood. Il a même promis de payer celui qui l'attrapera, pour l'enfermer comme le tuer !

Il sera sûrement mort, si quelqu'un l'apprenait à Serenity City. Heureusement, le shérif n'était pas encore apparu. Il pouvait recommencer sa vie, sans compter sur l'apparition de Zelena, du Shérif, et compagnie.. La brigade du mal, ils devraient s'appeler dorénavant ! Il fut surpris par la réponse de Regina, en se doutant qu'elle avait dû être déçu d'apprendre qu'il ne comptait pas cohabiter maintenant ! Le problème c'est qu'il voulait commencer progressivement, et quand elle se sentira prête à entamer le sujet il demandera comment elle envisageait leur avenir, leur cohabitation, leurs progénitures, etc.. Il croyait que c'était beaucoup trop tôt, seulement s'il savait qu'il la connaissait depuis longtemps ! Il n'avait aucun souvenir d'avant la malédiction.. Et pour lui il connaissait Regina uniquement depuis quelques mois maintenant ! « Peut être pas si tard que ça... J'ai ma petite idée sur la question... » Il fronça les sourcils, en guise de répondre, en se demandant quelle idée pouvait-elle avoir. Lui le seul problème c'est que si vraiment elle comptait le forcer à cohabiter dans le « château ». Il comptait refuser, car ça ne lui ressemble pas, et cela pourrait le bloquer ! Il se disait qu'ils pouvaient attendre, le principal c'était qu'ils étaient de nouveau ensemble ! « Je pense qu'on en parlera sûrement quand on sera seul.. » Regina reporta son attention sur l'enfant, pour pouvoir rajouter : « Et je suis sûre qu'Henry adorerait t'avoir dans la même maison que lui ! » Ils pourraient approfondir leurs liens, et laisser leurs parents se retrouvaient, pendant le mois qui s'est perdu ! Le voleur ne comptait plus l'abandonner, il surveillerait tous ses mouvements, pour s'assurer qu'elle ne s'envolerait pas. Parce que sinon il abandonnerait l'amour... définitivement ! Il en avait trop souffert de l'amour. Le bonhomme sourit en comprenant qu'il formerait une famille, comme tous les enfants de son école d'auparavant.

« C'est vrai ? » Robin hocha la tête pour répondre à son enfant. Et ça même s'il ne savait pas vraiment quelle idée avait sa charmante femme ! Il devait tenir sa parole comme il a toujours tenu, comme il rembourse également ses dettes ! Il s'adressa à son garçon pour lui demander de retourner avec Tuck : « Retourne avec frère Tuck ! Il me semble que tu n'as pas terminer ta partie, non ? » Il acquiesce, comprenant qu'il avait besoin du temps pour se retrouver. Il reporte son attention sur Regina, en emmenant dans la cabane, ou en ce moment y a vraiment personne. Les deux étaient sûrement en train de s’entraîner ensemble, ou avec leurs proches ! Il la laissa monter en premier, avant de refermer pour se retrouver seul. Il prit sa main de nouveau pour lui demander de le suivre jusqu'à sa chambre pour pouvoir avoir un minimum de confort ! Il s'assit pour la mettre sur ses genoux et de l'embrasser tendrement : « On est tranquille, dorénavant ! » Il sourit doucement, avant de rajouter, en lui promettant quelque chose qu'ils voulaient. Il prendrait tout son temps, qu'importe combien de temps ça prendrait. Ils auront leur enfant ! Il n'abandonnerait pas, si elle voulait vraiment avoir un enfant avec lui ! « Je te promet qu'on aura notre enfant, Regina. J'attendrai le temps qu'il faudra. »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Ven 11 Juil - 18:52



every teardrop is a waterfall.



En fait Regina avait toujours eut une vie bien différente de ce qu'elle avait souhaité, elle avait eut la vie que sa mère avait voulu pour elle. Même si Regina avait eut l'impression de s'être rebellée contre sa mère elle se rendait compte maintenant qu'elle avait en fait couru dans son plan. Lorsqu'elle était jeune, elle n'avait que faire de la richesse et des titres, tout ce qui l'intéressait c'était les chevaux, la nature, la liberté... En fait c'était peut être pour ça qu'elle avait été tout de suite attirée par Robin, il était un peu ce qu'elle voulait être... Bon certes il serait difficile pour elle d'abandonné son confort maintenant parce qu'elle avait toujours vécu de cette façon mais elle était sur qu'en y allant progressivement elle pourrait très bien vivre dans ce petit chalet qu'elle s'imaginait bien... Mais cela viendrait plus tard, il fallait déjà voir ce qu'allait donné sa relation avec Robin même si elle était quasiment sur qu'avec lui elle aurait enfin le droit en sa fin heureuse. Elle en aurait presque oublié sa fausse couche et elle se sentait encore plus idiote d'être partie mais il faudrait qu'elle pense à remercier Henry un jour pour l'avoir fait revenir, sans lui elle ne serait plus rien. D'ailleurs il faudrait qu'elle pense à aller l'embrasser si elle arrivait à se détacher de Robin ce qui n'était pas gagné. Elle n'avait pas vraiment envie de le laisser maintenant, ils étaient ensembles, ils étaient heureux et rien ne semblait aller contre leur bonheur... Si on oubliait que Regina n'avait toujours pas récupérer son coeur, il faudrait qu'ils se lance à sa recherche d'ailleurs, qui sait si seulement il avait traversé en même temps qu'eux ? Et Zelena ? Enfin elle ne voulait pas vraiment s'en occuper pour l'instant elle avait autre chose à penser. Le côté positif c'était que au moins ce nouveau changement de monde avait rendu la mémoire à Henry et heureusement il se souvenait qu'elle était sa mère, sinon elle n'aurait pas pu vivre de cette façon !

«  Je pense qu'on en parlera sûrement quand on sera seul.. » Regina acquiesça même si elle savait qu'au moment où il serait seul il ne commencerai pas par discuter de ce genre de chose... Bon sauf si Robin y tenait absolument, mais si il avait au moins la moitié envie d'elle de ce qu'elle avait envie de lui il n'y avait aucune chance que ça ne se produise. « C'est vrai ? » demanda Roland, il semblait réellement enthousiaste à l'idée et cela faisait chaud au cœur et il était vrai qu'il fallait qu'elle parle à Robin de son idée qu'il ne s'imagine pas qu'elle veuille lui demander de venir emménager chez elle, elle n'oserait jamais lui demander de quitter la forêt, elle savait que c'était chez lui mais comme elle le pensait précédemment ils en discuteraient plus tard. Robin acquiesça tandis que Regina lui répondis « Je te le promet mon ange »  Robin renvoya alors son fils vers le frère Tuck, elle pensait savoir quelle idée il avait derrière la tête et ce n'était pas pour lui déplaire «  Retourne avec frère Tuck ! Il me semble que tu n'as pas terminer ta partie, non ? » Et sans broncher Roland retourna avec frère Tuck. Cet enfant était vraiment un ange, il devait tenir de son père. Robin emmena alors Regina dans la cabane, elle était modeste mais Regina l'aimait bien, elle voyait bien quelque chose dans ce style là, bon en beaucoup plus grand bien sur, elle voulait qu'il y ait au moins trois chambres, une pour eux, une pour Henry et une pour Roland... Ou peut être quatre. Robin l'emmena dans la chambre s'assit sur le lit et Regina s'installa sur ses genoux. «  On est tranquille, dorénavant ! » Regina lui fit un grand sourire et déposa de nouveau un baiser sur ses lèvres. « Enfin ! » Il la regardait intensément, comment pouvait elle seulement espérer lui résister un instant ? «  Je te promet qu'on aura notre enfant, Regina. J'attendrai le temps qu'il faudra. » Elle avait senti son coeur s'arrêter à ses mots. Il venait vraiment de lui dire qu'ils, elle et lui, auraient leurs enfants, Regina en avait plus qu'envie, être mère, une vraie mère, pas seulement d'adoption était son rêve le plus cher. « Je serai la femme la plus heureuse du monde si je devenais la mère de tes enfants... » Elle marqua une courte pause avant de continuer « Mais je pense qu'on a encore un peu de temps et que pour avoir des bébés parfaits, nous devrions nous entraîner » Elle embrassa alors Robin passionnément s'arrêta un instant pour ajouter « Tu ne crois pas ? » Elle l'embrassa une nouvelle fois mais avec encore plus de passion, elle passa les mains sous ses vêtements et commença à le déshabiller sans que jamais ses lèvres ne quittent les siennes. Elle commençait déjà à se cambrer de désir, il était désormais torse nu. Elle prit un instant pour le regarder, l'admirer et au moment où elle allait à nouveau écraser ses lèvres contre les siennes lorsqu'on se regard s'arrêta sur une marque qu'elle n'avait jamais remarqué sur son corps... Normal elle n'y était pas. Elle n'arrivait pas à discernait ce que s'était, elle passa ses doigts dessus et regarda Robin avec un air surpris et interrogateur. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Ven 11 Juil - 19:46


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il était un orphelin. Lorsqu'il était qu'un enfant, son paternel est mort en voulant donner une meilleur vie à son entourage. Quant à la mère est décédée quelque temps après d'une maladie. Ce qui s'est reproduit quelques années après avec son ancienne femme : Marianne. Il ne pouvait espérer mieux que retrouver l'amour. Le garçon a du vivre seul, dans la forêt, en apprenant à survivre comme beaucoup de monde. Seulement à son âge c'était compliqué. Car il devait chassé, comme voler, pour pouvoir s'occuper de son campement. Aujourd'hui, il regrette seulement d'avoir tout perdu, d'empêcher son enfant d'avoir Marianne ! Cependant, il était devenu un homme, libre comme un cheval sauvage, et indomptable. Il avait d'ailleurs dompter un cheval blanc sauvage, dont il s'était épris d'amour et qu'il nomma : Buzz. Il a vraiment quelque chose, qui le lia profondément à cet animal. Les deux se ressemblaient beaucoup, du coup même à Serenity, Buzz avait accompagné.

A présent, il avait retrouvé un semblant de vie, qu'il idéalisait beaucoup, avec Roland, et Regina. Le voleur se pensait même libérer de la « malédiction » et qu'il avait droit au bonheur ! Lorsqu'ils parlèrent donc de cohabiter rapidement, Robin prit peur d'aller beaucoup trop vite ! Il ne voulait pas tout précipiter pour manquer un événement ou pour tout chambouler. Ils avaient tout le temps, comme avoir des enfants ! Robin était très patient. La reine répondit à Roland, qui espérait recommencer avec une maman : « Je te le promet mon ange » Le petit était émerveillé de l'approbation de Regina. Il pourrait dormir tranquille, Regina comptait rester longtemps avec Robin ! Il profita du moment pour demander au bonhomme de retourner avec frère Tuck. Ensuite, il accompagna la charmante brune dans sa humble « cabane ». Il la suivit en montant rapidement, pour pouvoir la guider. Au bout d'un moment, il s’assoit, et insista pour qu'elle s’assoit sur lui. C'était beaucoup plus confortable ! Surtout s'ils comptaient aller beaucoup plus loin ! Il aborda le sujet des enfants, pour la rassurer qu'il comptait en avoir un second, et que si vraiment leur amour était vraiment le « true love ». Il aurait leur enfant, qu'importe le temps que cela prendra ! Il remarqua que ça la touchait beaucoup, et il s'en doutait pour avoir adopter un enfant. C'est qu'on en désire vraiment ! Il écouta alors, en étant honoré de ce qu'elle répondit : « Je serai la femme la plus heureuse du monde si je devenais la mère de tes enfants... » Il lui sourit simplement, avant de lui voler un baiser, qu'il approfondit tendrement. Là il sentait le courage montait pour aborder le sujet, des sentiments. Robin répondit donc : « Je.. Je t'aime. »

Regina reprit après sa pause, en reprenant par rapport aux enfants. Il en demandait pas dix, seulement un. Et malgré tout, faudra que Roland accepte de le partager. Le plus compliqué risquait d'arriver prochainement ! « Mais je pense qu'on a encore un peu de temps et que pour avoir des bébés parfaits, nous devrions nous entraîner » Ils avaient beaucoup de temps, avant de procréer. Ils étaient ensemble y a quelques mois. Robin voulait avant tout profiter de Regina et Roland. Il ne voulait pas aller beaucoup trop vite ! Chaque minutes est important.. La charmante brune embrassa donc passionnément, empêchant de répondre, en se stoppant pour rajouter : « Tu ne crois pas ? » « Je suis du même avis. Profitons du temps que nous avons. On a le temps avant d'avoir des enfants. On le sera quand le moment viendra. » Elle reprit donc son baiser, mais beaucoup plus passionnément, qu'il prolongea aussi longtemps. Il ne voulait pas rater un seul de ses baisers qui jugeait précieux ! Surtout qu'il a manqué de la perdre, si Henry ne l'avait pas demandé de « revenir ». Il frissonna au contact des mains, sur son corps, avant que le vêtement se retrouve rapidement au sol. Le voleur la trouvait magnifique, quand elle cambra de cette façon. Elle prit un temps pour l'observer, avant de remarquer la « cicatrice » de la morsure de mort-vivant. A ce moment là, elle vint lui demander, d'un air surpris : « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Ils devaient donc aborder le sujet des morts-vivants. Lorsqu'elle était parti à ce moment, soudainement, et qu'il était mordu, et en train de mourir.. Cela l'avait profondément marqué ! « Je..Je sais que cela peut surprendre, cependant quelque temps après ta disparition.. une sorte de monstre m'a mordu.. cela m'a handicapé pendant plusieurs jours.. cependant je vais bien t'inquiète pas.. c'est du passé maintenant. » Il savait que cela pouvait inquiéter, donc il a prit simplement contre lui pour la rassurer. Comme lui montrer qu'il était bel et bien vivant ! Et que demain il ne se retrouverait pas mort. Que tout s'était bien terminé !




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Dim 13 Juil - 15:57



every teardrop is a waterfall.



 Regina avait horreur de céder à ses envies mais avec Robin elle ne pouvait s'empêcher de le vouloir, même avec Daniel elle n'avait pas vécu une telle passion, peut être que c'était ça le véritable amour, passion, fougue, tendresse, amour, c'était un mélange de sentiment que Regina n'avait pas l'habitude de ressentir et pourtant Robin, celui dont elle avait dit qu'il sentait la forêt à leur première rencontre et qui avouons le n'avait pas été des plus agréables avec lui cette année dans la forêt enchanté, mais même si elle n'était pas prête de l'avouer c'est uniquement parce qu'elle fuyait l'attirance qu'elle avait pour lui. En y repensant, elle trouvait ça étrange que durant cette année où ils avaient tous les deux du collaboré, elle n'avait pas vu le tatouage de Robin, il aura fallu attendre que Zelena lance un sort pour tous les ramener pour qu'elle le voit. Pour cela elle l'a remercié, cela lui avait permis de recommencer une histoire avec Robin depuis le départ même si cela n'était pertinemment pas son intention. Enfin le seul problème restait qu'il n'y avait toujours pas de Zelena dans les environs et qu'elle avait légèrement pris le cœur de Regina, même si depuis leur arrivée à Serenity, Regina n'avait pas vérifié si son cœur avait été remis en place, elle sentait qu'elle ne l'avait pas et ça l'angoissait légèrement... Heureusement personne ne pouvait le contrôler grâce à un sort que Regina avait lancé il y a des années. Elle avait toujours su que ça lui servirait un jour. C'est vrai qu'elle se voyait faire sa vie avec Robin mais elle se voyait mal le faire sans cœur, il faudrait qu'ils fassent le nécessaire pour le retrouver, ensemble rien ne pourrait les arrêter.

Elle regardait Robin, qui de plus était à moitié nu et apportait une vue agréable, attendant sa réponse et lorsqu'il dit «  Je..Je sais que cela peut surprendre, cependant quelque temps après ta disparition.. une sorte de monstre m'a mordu.. cela m'a handicapé pendant plusieurs jours.. cependant je vais bien t'inquiète pas.. c'est du passé maintenant. » il l'attrapa et l'approcha de lui, mais elle restait bouche bée, elle s'en voulait encore plus d'être partie, cela ne serait peut être jamais arrivée si elle n'avait pas fait le choix de partir. Elle aurait pu le défendre, faire quelque chose, à cause d'elle il avait encore plus souffert qu'elle ne le croyait, sur un plan moral mais physique aussi. Elle ne le regardait désormais plus vraiment, c'était la cicatrice qu'elle regardait. En même temps elle réfléchissait et elle se fit la promesse de ne jamais plus partir et de toujours garder un contact même téléphonique avec Robin lorsqu'elle irait voir Henry, elle ne pouvait pas laissé ça se reproduire... Et si ça avait été Roland ? Encore pire ! Regina ne voulait plus y penser, elle caressa de ses doigts la marque de Robin... Il aurait pu mourir... Elle avait du mal à le croire mais juste l'imaginer mort était un supplice pour Regina. Elle qui avait déjà perdu Daniel, on ne pouvait pas lui enlever Robin aussi, ce n'était pas possible, ce n'était pas imaginable. Elle plongea alors son regard dans celui de Robin « Je t'aime et plus jamais, oh dieu non jamais je ne partirais. » Elle ne disait pas facilement je t'aime, les seules personnes qui l'avaient entendu de sa bouche était son père, Daniel et son fils Henry qui était donc le seul encore vivant à l'avoir entendu avec Robin maintenant. Mais lorsqu'elle utilisait ces mots, elle les pensait sincèrement, même Snow savait que lorsque Regina aimait, elle aimait profondément. Elle l'embrassa à pleine bouche entremêlant leurs langues sans aucune retenue.


made by pandora.




[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Dim 13 Juil - 18:18


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il n'avait pas renoncé à l'amour, cependant c'était comme, car il ne recherchait aucune prétendante. Le voleur vivait simplement pour son enfant, et les membres de son campement. L'amour a chaque moment, avait permis de se rapprocher de la mort, cependant un bonhomme empêchait de sombrer. Il ne voulait pas replonger pour abandonner son enfant. Il n'avait jamais dit « Je t'aime » à part à Roland pour lui montrer son amour au garçon. Le rassurer, voyant son comportement dérivait doucement. Il se disait peut-être qu'aimer de nouveau.. était quelque chose d'interdit pour quelqu'un qui a condamné son âme-sœur. Il était à même de comprendre Regina qui avait condamné Daniel, en annonçant à Snow-White. Il avait réussi à se déclarer avec beaucoup de mal. Et on se rend compte de ce qu'on a uniquement quand on le perd. Cela va très bien pour le voleur, ayant perdu Marianne, comme y a longtemps Roland. Il était le tour de Regina d'apprendre qu'elle a manqué de perdre de nouveau son amour. Il ne trouvait pas ça énorme, car s'il n'avait pas manqué de mourir c'était Regina. C'était son protecteur, son âme-sœur, donc c'était son devoir de mourir pour la protéger ! Il était à découvert physiquement, tout comme ce qui s'est récemment produit. Ça l'avait quand même marqué. Donc il décida de la prendre doucement, pour pouvoir la rassurer, que le cauchemar était dorénavant terminer depuis longtemps. Le regard fuyard de son amour montrait qu'elle s'en voulait vraiment. Que pouvait-elle le protéger ? La magie n'avait aucun pouvoir sur ces montres apparemment. Beaucoup ont essayé, cependant cela ne marchait pas comme ils auraient voulu. Il remonte le visage doucement pour lui expliquer ; « Tu n'aurais rien pu faire, Regina. La magie n'a aucun effet... Si je ne m'étais pas interposer.. Je t'aurai peut être perdu.. » Il voyait qu'elle regardait uniquement sa cicatrice du temps d'auparavant.

Il frissonna au contact des doigts, en fermant un cours moment les yeux, pour ressentir ce bien fou, de retrouver Regina. Et se dire que demain elle ne disparaîtra pas. Le voleur les ouvre de nouveau, quand elle plongea son regard dans le sien avant de répondre : « Je t'aime et plus jamais, oh dieu non jamais je ne partirais. » Il se figea en entendant ces mots, ratant même un battement de son cœur, comme s'il n'y croyait pas. Car après tout elle avait jamais déclarer son amour, et croyait pas qu'elle en serait capable. Parce qu'elle avait beaucoup souffert avec la « fausse couche » ou même son passé douloureux ! Cela lui faisait énormément plaisir, qui son sourire s'éclairait rapidement. Elle embrassa à pleine bouche, mélangeant leurs langues ensemble, il se rapprocha pour que leurs corps soient  à proximité  ensemble, en plongeant. La main passa dans les cheveux de son amour, en descendant le long de son dos. Il se demandait si c'était vraiment le bon moment après avoir perdu leur enfant. Il se disait que c'était peut etre mieux comme ça pour essayer de recommencer. Il ouvrit la fermeture pour que le vêtement tombe de lui-même au sol. La bouche descendit à son cou, pour le dévorer, en y déposant des coups de dents. Il remonte à son oreille pour murmurer doucement : « J'ai envie de vous, Majesté. » Il jouait avec le vouvoiement, même si depuis qu'ils sont ensemble, il avait complètement oublié le vouvoiement. Car elle avait également accepté de l'avoir comme amant. Il baisse doucement sa bouche, pour embrasser chaque partie de son corps, comme son ventre.. qui a été l'événement provocateur de cette « fausse couche » comme du départ. Il revient à sa bouche pour embrasser amoureusement, caressant son dos de sa main, tout en appuyant pour coller son corps contre le sien.




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Lun 14 Juil - 19:19

CA DEVIENT HOT --- OKAY LES PETITS JEUNES, ON LIT PLUS A PARTIR DE LA ---



every teardrop is a waterfall.



Regina peinait à respirer, l'excitation était trop grande et ils se titillaient depuis déjà trop longtemps... Et puis après tout cela faisait plus d'un mois qu'ils n'avaient pu partager ce genre de moment ensemble et qu'en on s'aimait aussi passionnément que Regina et Robin un mois, c'était vraiment long. Oh bien sur elle aurait pu allé voir ailleurs et s'amuser comme elle le faisait avec Graham pendant un temps, bon c'est vrai qu'elle avait finit par tuer Graham et c'était un geste qu'elle regrettait vraiment maintenant mais elle savait plus que n'importe qui qu'on ne ramenait pas les morts à la vie, que c'était contre nature. Enfin, elle avait décidé de ne pas faire ça parce que même si son intention première était de ne plus jamais revoir robin, elle avait la sensation de le tromper, elle avait même pris l'habitude de mettre la bague qu'elle porte habituellement à sa main droite à son annulaire gauche et dès que quelqu'un l'abordait ou flirtait avec elle dans la rue, elle leur montrait en leur disant qu'elle était mariée. A chaque fois qu'elle le faisait ses pensées allaient vers Robin. Non pas qu'elle souhaitait spécialement se marier avec lui mais son coeur lui appartenait et c'était du pareil au même pour elle... Une chose était sure, on ne pourrait jamais reprocher à Regina d'être infidèle. Comme le lui avait rappelé snow un peu avant qu'elle ne se retrouve à serenity - et c'est ce qui l'avait poussée à aller vers Robin d'ailleurs - lorsque Regina aimait, c'était profondément et sincèrement.

Robin caressait chaque parcelle de son cœur ce qui la faisait frissonner, elle sentit alors sa main dézipper sa robe et celle-ci tomba en frôlant le corps de Regina, elle était désormais en sous vêtements, sous vêtements assez sexy comme elle en portait toujours, Robin la dévorait des yeux et elle adorait ça, elle qui était du genre pudique et avait horreur de la nudité en général, avec Robin elle se sentait libre de tout. Robin vint alors l'embrasser et la mordiller dans le cou et déjà des petits gémissements de plaisirs s'échappaient de la gorge de Regina, puis il remonta jusqu'à son oreille et lui murmura « J'ai envie de vous, Majesté. » Elle sourit à ces mots, lorsqu'ils commençaient à se vouvoyer c'est que le jeu devenait de plus en plus intéressant « Je crois que c'est réciproque Monsieur de Locksley » et le mot était faible, il faisait vibrer chaque cellule de son corps à chaque fois que sa peau effleurait la sienne. Il l'embrasse sur le ventre et un frisson la parcouru, elle vira de ses pensées les idées liées à sa fausse couche. Il remonta jusqu’à sa bouche et leurs langues se mirent à nouveau à s'entremêler, en même temps il la rapprochait contre lui et elle recula jusqu'à ce que leur deux corps soit allongés sur le lit, lui au dessus d'elle mais leurs lèvres ne se lâchaient à aucun moment. Regina ne mit pas longtemps à se débarrasser de sa culotte, autant qu'il en fallu à Robin pour se débarrasser de ce qu'il lui restait de vêtement. Ils étaient à présent nu tous les deux et le désir ne faisait qu'en augmenter, Regina engloba de ses jambes la taille Robin et passa ses mains derrière sa tête ne cessant jamais de l'embrasser fougueusement et passionnément, elle était déjà presque à bout de souffle alors qu'ils commençaient à peine. Elle sentit alors monter en elle une chaleur indescriptible au fur et à mesure que Robin s’immisçait en elle et le plaisir qu'elle y rencontrait la faisait se cambrer d'avantage sous le poids de son amant. Chaque coup de rein qu'il donnait la faisait gémir de plaisir il la dévorait littéralement. En un mouvement ils roulèrent en cœur et elle passa sur lui, le chevauchant de la même façon qu'on le faisait avec un étalon sauvage, elle déposait en même temps des baisers tout le long de son torse jusqu'à ce qu'ils arrivent tous deux à l'extase ultime et où un cri de plaisir sortit de la gorge de Regina lorsqu'elle sentit la semence de son amant se déverser en elle. Elle était littéralement essoufflée, faire l'amour avec Robin était toujours intense. Elle déposa un tendre baiser sur ses lèvres avant de se glisser sous les draps à côté de lui et de se coucher à moitié sur lui, c'est à dire qu'elle posa sa tête sur son torse et passa une jambe par dessus les siennes, elle adorait ce mettre comme ça sur Robin, elle profitait de son odeur et son contact la faisait se sentir en sécurité. C'était aussi toujours à ce moment là qu'elle entamait les grandes conversations « Tu pensais vraiment ce que tu as dit tout à l'heure... A propos... Du bébé ? » Elle se mordilla la lèvre et se redressa pour faire face à Robin « Je veux dire, je comprendrais si après Marianne et le fait que tu ais déjà Roland et qu'il est encore très jeune, tu ne veuilles pas tu sais ! » Même si elle en avait très envie elle comprendrait. Elle reposa la tête sur le torse de Robin « Saches que ça ne changerai en rien ce que je t'ai dit tout à l'heure, je le pensais... vraiment. » Elle n'allait pas le répéter tout de suite, c'était toujours dur pour Regina d'exprimer ce qu'elle ressentait et elle commençait à changer mais il lui fallait un peu de temps.

made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Lun 14 Juil - 20:49


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il est quelqu'un de passionnel, qui vit chaque moment comme le dernier, et quand il a une tache importante à accomplir. Le voleur se donne à fond, pour pouvoir protéger son amante, comme son entourage. Il n'y a rien de plus important. Il voulait donc rater aucun moment avec Regina, pour ne pas regretter d'aller beaucoup trop rapidement. Et de manquer quelque chose qui pourrait devenir « capitale » pour leur avenir. Il débuta par enlever le vêtement, qui cachait son apparence charnel, qu'il dévorait des yeux, comme un chasseur poursuivant sa proie pour pouvoir s'y approcher dangereusement. Les sous-vêtements sont à la hauteur de la dame qui se dévoilait. Il continua en embrassant et mordillant son cou légèrement, parce qu'il ne comptait pas la marquer. Le fait de montrer sa propriété, ce n'était vraiment pas son genre, même si son territoire c'était la « forêt » ! Il prit goût au gémissements, qui s'échappait de la bouche de son âme-sœur. Le jeu venait de commencer, et il lui murmura quelques mots, qu'elle répondait : « Je crois que c'est réciproque Monsieur de Locksley » Le cœur battant la chamade, pour une personne qui avait complètement disparu. Il se demandait ou  leur amour pourra les porter, pour pouvoir réaliser son vœux : fonder une famille. Et donner la chance à Roland d'avoir deux parents, comme des grands-frères, ou.. prochainement un bébé pour qu'il devient grand-frère à son tour ! Il repensait à leur enfant mort, et la souffrance que son âme-soeur pouvait ressentir. Le bandit déposa donc un baiser, pour remonter à sa bouche, ou leur langue dansait un balais harmonieux, prouvant  leur amour. Les corps se rapprochant, en même temps qu'elle se reculait pour qu'ils soient complètement coller.

Il était à présent au-dessus d'elle, plongeant son regard dans le sien, pour  mémoriser sa beauté, comme ce moment unique qu'ils partageaient. Il ne lâchait à aucun moment sa bouche contre la sienne, même sa respiration commençait à se raccourcir soudainement. Il eut un sourire en l'apercevant complètement nu, vu qu'elle avait retirer dorénavant les sous-vêtements. Il s'enleva sauvagement ses vêtements, pour être dénudé également. Les jambes de Regina l'engloba, pendant que ses mains commença à caresser chaque parcelle de son corps doucement, profitant de pouvoir savourer ce moment pleinement ! Il prolongea tout le temps les baisers qu'elle lui donna, en remontant à sa lèvre supérieur pour la mordiller légèrement. Il sentit son corps s’enflammait comme si chaque membre de son corps, brûlait. Lorsqu'il lui demanda : « Étés-vous prête ? » Il attendit sa réponse, avant de commencer à s'immiscer en elle, enchaînant des mouvements de reins endiablés, pour donner un rythme à la danse harmonieuse que les deux corps suivaient ensemble. Il se mordait la lèvre à sang, jusqu'à serrer les draps pour pouvoir se donner à fond. Et devancer tous les hommes qui ont déjà toucher à son corps, comme lui dorénavant ! Le regard se posa quand elle se cambra, la voir comme ça le rendait complètement dingue. Il adorait l'entendre gémir, comme la voir danser sous la chaleur de leur ébat amoureux. Il ne pouvait pas s'empêcher de gémir également, même s'il aurait voulu retenir les gémissement à sa bouche. Ils échangèrent les places, pour qu'elle le chevauche sauvagement, comme un animal sauvage qu'ils étaient censé être ensemble. Jusqu'au bout d'un moment, ne pouvant plus se retenir, il vide sa semence en elle, jouissant en même temps que son amoureuse. Il n'en pouvait plus, mais son regard se reporta sur Regina.

Il prolongea le baiser, avant de la regarder se glisser sous les draps, et de poser sa tête sur son torse, se collant pratiquement à lui. Là elle trouvait toujours le moment de parler des sujets importants, comme de leur enfant. Et vu c'était exactement après leur ébat sexuel, elle lui demanda : « Tu pensais vraiment ce que tu as dit tout à l'heure... A propos... Du bébé ? » Il voyait que ce sujet lui tenait vraiment à cœur, comme le fait de perdre leur enfant. Elle s'en était rendu complètement malade. Il aurait aimé être là pour la protéger. Et oui, il le voulait vraiment, cependant ils avaient le temps avant d'en avoir non ? Il ne voulait rater aucune étape importante de leur couple. Le bébé en était un élément, même s'il devra oublier la peur qu'il a ressenti quand il a manqué de perdre Marianne : « Je ne vois pas pourquoi je ne l'aurai pas penser. Je veux seulement qu'on prenne le temps de pouvoir être ensemble, et de vivre chaque étape d'un couple. » Il la regarde la lèvre, en sachant qu'elle allait entamé un sujet, concernant son ancienne femme, comme son enfant. Ce qui ramenait souvent à savoir : que cela pourrait empêcher de vouloir un enfant, ou qu'il change soudainement d'avis ! Il ne comptait pas changer d'avis, cependant il voulait seulement du temps ! « Je veux dire, je comprendrais si après Marianne et le fait que tu ais déjà Roland et qu'il est encore très jeune, tu ne veuilles pas tu sais ! » Il n'y avait pas d'après Marianne, seulement qu'elle est quand même morte après l'accouchement. Ou du moins deux ans après. Et qu'il ne voulait pas que le cauchemar recommence, « la fausse couche » pourrait peut-être un signe, cependant il n'abandonnera pas ! Oui, il était encore jeune, cependant cela ne le dérangeait pas beaucoup. Le principal c'est que Roland accepte de plus être le bébé du groupe comme il avait auparavant l'habitude ! « Le seul problème que je risque d'en parler avec Roland. Ou même de.. me dire que je pourrai te perdre comme Marianne pendant ou après l'accouchement ! » Il devrait peut-être en parler rapidement, si vraiment tout changer brusquement. Il en voudrait à tout le monde surtout à Regina. Car c'est elle qui portera le bébé, donc quand ils décideront d'essayer. Le bonhomme devra accepté de devenir grand-frère seulement, elle reposa à ce moment sa tête comme auparavant, avant de rajouter : « Saches que ça ne changerai en rien ce que je t'ai dit tout à l'heure, je le pensais... vraiment. » Il s'en doutait quand même. Qu'elle ne viendrait pas soudainement à le détester, s'il venait à changer d'avis. Il embrasse sur le front, avant de caresser sa joue d'une main qui était encore disponible, avant de répondre : « Je le sais parfaitement, Regina. Tu n'as pas besoin de me le dire. Je l'ai vu dans ton cœur.. »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mar 15 Juil - 5:45



every teardrop is a waterfall.



Regina pensa alors à Roland, elle espérait qu'il l'accepterai comme maman. Non pas qu'il l'appelle Maman, c'était un terme particulier et si il n'avait pas envie de l'utiliser elle le comprenait parfaitement, même si avouons le, il y avait de grande chance qu'elle verse une petite larme de joie si jamais il en arrivait là un jour. Elle aimait cet enfant presque autant qu'elle aimait Henry... Henry qu'elle ne voyait plus tellement, bien sur il continuait de vouloir la voir de temps en temps mais il vivait avec Emma et il entrait dans l'adolescence alors il passait plus de temps à penser aux filles plutôt qu'à sa mère, d'un côté ça la faisait sourire mais de l'autre ça l'a rendait triste, son petit garçon n'en était plus un mais elle ne disait rien car tous les enfants grandissent et il fallait qu'elle accepte que le sien aussi... Elle imaginait la réaction d'Henry si elle venait à vraiment tomber enceinte, comme ses grands parents, il avait toujours été porté sur la famille, elle était certaine qu'il serait ravi en apprenant la nouvelle et qu'il ferait un grand frère très protecteur comme il l'était déjà un peu avec Roland. Heureusement pour Regina, Robin était entré dans sa vie et comblait à n'en plus finir le vide qu'aurait pu laisser Henry. Elle l'aimait sincèrement et elle espérait sincèrement qu'elle pourrait enfin avoir le droit à sa part de bonheur avec lui, faire un enfant, fonder une famille et vieillir ensemble. Pour ça, ni lui ni Regina n'avait été gâtée par la vie jusqu'ici... Mais cela était fait exprès ? Pour qu'ils puissent se retrouver et vivre enfin un amour parfait et plein de bonheur ? Regina voulait y croire mais elle guettait en même temps chaque malheur qui pourrait les séparer.

Elle ne voulait pas y penser maintenant parce qu'actuellement elle était bien, vraiment bien posée à moitié sur Robin. Elle se sentait totalement coupée du monde et en sécurité, un sentiment qu'elle n'avait pas connu depuis très longtemps voir jamais, parce qu'avec sa mère, elle ne s'était jamais sentie en sécurité, pourtant ça aurait du être le cas, c'était d'après Regina l'une des priorités pour les mamans, faire en sorte que les enfants se sentent en sécurité. Elle savait qu'elle ne serait pas comme Cora en tant que mère. Elle ne l'avait pas été pour Henry et ne le serai certainement pas avec ses futures enfants. Ses enfants étaient pour Regina une chose importante, elle les défendrait jusqu'à la mort s'il le fallait, tout comme le ferait Robin elle en était persuadée.

Allongée sur le torse de Robin elle formait des cercles avec son index sur celui-ci, le caressant tendrement. Elle était épuisée et ne manquerait certainement pas de s'endormir d'ici peu mais pour l'instant elle suivait la conversation qu'elle avait elle-même entamée. Elle avait l'impression qu'à chaque nouveau mot qui sortait de sa bouche, elle tombait de plus en plus amoureuse de Robin, n'avait-il pas de défaut ? Elle avait l'impression d'en avoir plein à côté de lui mais cela ne l'empêchait pas de se sentir aimé et presque parfaite quand il lui parlait. Lorsqu'elle l'entendit dire qu'il voulait profiter de chaque instant en temps que couple, elle ne put s'empêcher de sourire intérieurement, cette idée de couple lui plaisait énormément. Regina parla alors de Marianne et Robin lui répondit « Le seul problème que je risque d'en parler avec Roland. Ou même de.. me dire que je pourrai te perdre comme Marianne pendant ou après l'accouchement ! » Elle était à nouveau sur son torse et avait recommencé à le caresser avec ses doigts. Elle déposa un tendre baiser sur celui-ci avant de rajouter « Tu ne me perdras pas... Jamais » Elle pensait sincèrement ce qu'elle disait, car le monde dans lequel ils vivaient a présent était beaucoup moins hostile que celui d'où ils venaient et donc ici les chances de mourir lors d'un accouchement étaient minimes et Regina était très résistante... Et puis elle n'avait simplement pas l'intention de partir ou de mourir. Elle dit alors à Robin que cela ne changerait pas ce qu'elle lui avait dit plus tôt « Je le sais parfaitement, Regina. Tu n'as pas besoin de me le dire. Je l'ai vu dans ton cœur.. » Elle sourit à cette idée, il pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert, elle n'y était pas habituée et bizarrement cela ne la dérangeait pas plus que ça, pas avec Robin elle continua alors sur sa lancer « Tu sais quand je parlais à Roland tout à l'heure... Je le pensais aussi ! Bien sur je ne te demanderais pas de quitter la forêt j'en suis incapable » Elle marqua une pause, elle savait qu'on séparait pas Robin des Bois de la forêt de plus si jamais il le faisait, elle savait qu'elle lui arrachait une partie de lui même mais elle l'aimait comme il était. « Mais je pense qu'un chalet dans les bois, à nous, me conviendrait parfaitement » dit-elle en baillant sur le parfaitement. Elle ferma les yeux pour se reposer mais elle ne dormait pas encore attendant ce que Robin allait lui dire.
made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mar 15 Juil - 12:11


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il avait peur de perdre quelqu'un, ayant perdu de nombreux compagnons, comme son ex-femme y a longtemps. Et a manqué de perdre son ami, comme il a risqué d'y perdre sa vie y a un moment. Le cauchemar pourrait-il recommencer, si vraiment elle venait à accoucher, et qu'il devrait choisir entre son enfant, ou bien son âme-sœur. Devait-il vraiment choisir ? Il ne voulait emprunter la magie, pour avoir le même prix à payer qu'auparavant. La peur de voir Regina mourir exactement comme Marianne, ou pendant l'accouchement. La fausse couche était peut-être un signe, non ? Qu'elle sera la prochaine étape ? Il devra voir Regina souffrir comme quand Tatianna et compagnie l'ont électrocuter ! Il reposa les yeux sur son amoureuse, qui était allongé sur son corps, pour dessiner des formes circulaires ! Il soupira de bien-être, en ressentant les caresses de Regina, avant d'entamer une conversation d'un sujet douloureux pour Robin. Il voulait donc vraiment attendre, pour savourer chaque moment, leur permettant comme ça, de prévoir quand ils seront prêt d'affronter cet instant ensemble ! Et qu'importe ce qu'il arrivait, il comptait bien rester auprès de sa femme pour pouvoir la soutenir, et combattre la douleur ensemble, qu'importe ce qu'il apprendront. Elle recommença à le caresser avec les doigts, avant de déposer un baiser, qu'il prolongea tendrement : « Tu ne me perdras pas... Jamais » Il ne savait pas quoi était fait demain, et même s'il vivait pleinement comme s'il savait que prochainement il allait mourir ! Ils ont quand même enlever Marianne, qui avait rien demander. Tout comme à ce moment Regina qui demandait à avoir un enfant non-adopté. Elle était exactement comme Marianne. Le désir de femme à devenir un parent exemplaire ! Et cela malgré qu'elle risquait de mourir comme la précédente, même si dans Serenity tout était beaucoup... plus moderne ! Et qu'il ne risquait pas de la perdre comme elle disait récemment Regina. Il se mit à sourire, avant de l'embrasser de nouveau tendrement.


Il savait qu'elle était courageuse, et qu'elle n'abandonnerait pas, cependant c'était quand même risquer non ? La jeune femme semblait croire que Robin croyait qu'en acceptant absolument. Comme ça elle risquait de pas lui en vouloir, ou même de pas vouloir s'éloigner. Il mourrait d'envie d'avoir un enfant, cependant il devait d'abord attendre un moment. La fausse couche, Roland, puis.. pour fonder une famille faut résoudre le problème de la cohabitation. Et elle devait savoir qu'il n'abandonnerait pas son monde comme ses compagnons. La reine comptait donc en parler maintenant pour s'arranger : « Tu sais quand je parlais à Roland tout à l'heure... Je le pensais aussi ! Bien sur je ne te demanderais pas de quitter la forêt j'en suis incapable » Il appréciait qu'elle accepte de pas vouloir éloigner de son monde, et de pas le forcer à ressembler aux monde moderne, qu'il commençait à désapprouver. Il ne comptait pas l'obliger également, c'est pour qu'il voulait prendre son temps.. pour réfléchir à comment ils pourraient prochainement, commencer à vivre ensemble, sans obliger l'un comme l'autre à vivre dans un milieu différent ! Il la laissa donc continuer dans son « idée » se doutant qu'elle devait en parler en conséquence : « Mais je pense qu'un chalet dans les bois, à nous, me conviendrait parfaitement » Il se stoppa net, en comprenant qu'elle acceptait de vivre dans un milieu forestier, sachant que ça lui demandait quand même de tout abandonner. Et même si c'était ce que voulait Cora, elle avait quand même du apprécier tout ça, non ? Il reporta son attention sur Regina, en gardant son éternel sourire de rêveur : « Je pense que cette idée me plaît davantage, cependant c'est loin de ressembler à ton monde.. Il n'y a pas beaucoup de courant, comme de réseau. Je ne voudrais pas t'imposer ça.. » Il remarqua qu'elle commença à se fatiguer vu comment elle baillait pour parfaitement, donc il la couvrit en conséquence, pour qu'elle dorme tranquillement. Là il entendit quelqu'un l'appeler, et ça doit sûrement être Roland. Il savait qu'il viendrait quand même, il n'avait aucune règle dans le campement, ou « cabane ». Cependant le bonhomme savait que c'était quand même « suspect ». « Papa veut câlin ! »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mar 15 Juil - 17:04



every teardrop is a waterfall.



Elle ne voyait aucun inconvénient à vivre dans la forêt, vraiment aucun. Elle avait un appartement en centre ville qui était c'était vrai, un peu luxueux mais c'était par habitude qu'elle l'avait pris comme ça. Le luxe ne l'intéressait pas plus que ça elle avait juste appris à vivre avec. La preuve c'est que lorsque Daniel et elle avait eut pour projet de s'enfuir, ils avaient trouvé une cabane pas plus grande, voir beaucoup plus petite que celle où elle se trouvait actuellement et cela ne l'avait pas empêché d'avoir ce projet. De plus Regina avait toujours aimé la nature depuis toute petite mais une fois encore c'était sa mère qui l'en avait éloignée et son statut de reine n'avait pas aidé, surtout qu'à ce moment là ce n'était pas le fait de faire ce qu'elle aimait qui l'obsédait, non, la seule chose qu'elle voulait s'était se venger et tuer Snow... Chose qu'après réflexion elle aurait pu faire des centaines, voir des milliers de fois mais qu'elle n'avait jamais réussi à faire, avec le recul, elle savait que ce n'était pas la faute de Snow si Daniel était mort, seulement la sienne, après tout il était mort parce qu'il l'avait aimé elle et c'était uniquement se faute... De plus même si elle ne l'avouerai certainement jamais, elle appréciait Snow et maintenant que tout était moins tendu pour elle et la relation qu'elle avait avec les anciens habitants de la forêt enchantée, elle pouvait enfin se tourner vers les choses qui lui importait vraiment et c'était maintenant qu'elle l'avait trouvé, l'amour. Elle se voyait parfaitement en harmonie avec Robin dans ce chalet dont les plans étaient déjà tout tracé dans sa tête. Bien sur elle voulait prévoir une chambre supplémentaire, mais elle ne dirait pas tout de suite à Robin que cela serait pour un futur enfant qu'elle attendait tant, de toutes façons ils pouvaient très bien en faire une chambre d'ami en attendant. Juste des les imaginer ensemble, tranquillement, vivant leur vie de rêve avec leur famille remplissait le cœur de Regina d'un bonheur dont elle n'avait pas l'habitude et qui faisait pourtant de plus en plus partie de son quotidien.

Elle entendit le silence que laissa Robin lorsqu'elle lui annonça qu'elle était prête à vivre dans la forêt. Il laissa passer quelques instants avant de finalement répondre « Je pense que cette idée me plaît davantage, cependant c'est loin de ressembler à ton monde.. Il n'y a pas beaucoup de courant, comme de réseau. Je ne voudrais pas t'imposer ça.. » Décidément Robin était vraiment parfait, même pas un poil d'égoïsme même lorsque c'était Regina qui lui proposait de vivre dans la forêt il s’inquiétait de ne pas le lui imposer. Elle avait toujours les yeux fermer mais un sourire se dessina sur son visage. « Je n'ai pas besoin de tout ça du moment que je suis avec toi... » Elle marqua une courte pause pendant laquelle, elle pensa à sa mère... Elle avait toujours tout fait pour gâcher la vie de Regina pourtant celle-ci n'a jamais cessé de l'aimer et encore maintenant elle était persuadée qu'au fond d'elle, elle faisait cela pour le bien de sa fille. « Ce monde n'a de toutes façons jamais était le mien... C'était celui de ma mère. » Elle sentit alors sa peau nu être couverte par Robin et un soupir de bien être s'échappa d'elle. Elle était prête à totalement s'endormir lorsque son subconscient entendit une voix familière « Papa veut câlin ! » Regina ouvra les yeux d'un seul coup et jeta à Robin un regard légèrement paniqué, mis à part le fait qu'elle et lui étaient nus comme des vers tout allait bien. Elle se leva précipitamment et remis sa culotte pendant que Robin tentait de se rhabiller dans la même hâte. Elle cherchait son soutient gorge partout lorqu'elle le vit ressortir du pantalon de Robin qu'il était en train d'enfiler, elle se précipita dessus et déposa un baiser sur les lèvres de son amant en ajoutant amusée « C'est à moi ! » Elle l'enfila rapidement avant de repasser sa robe sur elle. Elle refit le lit rapidement avant de s'installer sur le lit, elle invita Robin a venir elle s'appuya sur lui, elle avait attraper un livre au passage l'air de rien. Une fois les apparences sauvées elle s'adressa à Roland « Tu peux entrer mon ange » L'enfant entra mais on sentait l'hésitation à sa façon de poussé la porte et l'on cru qu'il fut soulagé de ne rien voir de plus que son père assis sur le lit avec Regina à côté posée dans ses bras. « Viens te mettre avec nous » Elle lui fit signe en lui tendant les bras, l'enfant n'hésita pas et grimpa sur le lit tendis qu'elle se déplaçait pour lui laisser une place. Il s'installa entre Robin et elle et il s'appuya sur son père pour lui faire un câlin tandis qu'elle caressait sa jolie petite tête brune. Elle se pencha vers Robin et lui murmura « Par contre il ne faudra pas oublier de mettre des verrous au chambre du chalet » Elle lui fit un sourire moqueur. Ils avaient eut chaud.


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mar 15 Juil - 18:01


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Il avait déjà éloigner Marianne de son emplacement. Oh bien entendu, elle avait accepté, car elle voulait s'éloigner rapidement, pour vivre pleinement leur amour, en dehors de Nottingham. Le même registre que Regina et Daniel, cependant le méchant comptait enfermer Robin, pour avoir commis des vols, comme d'avoir voler le cœur de sa « prédestiné » épouse Marianne ! Il avait pu vivre quelques temps, en se protégeant de lui, cependant elle tomba malade, quelques temps avant l'accouchement. Et quand il espérait la sauver, elle mourra quelques temps après, à cause du sort car : tout sort à un prix comme disait le vieil homme, qu'il avait tenté de tuer auparavant. Il s'inquiétait donc de l'éloigner de son environnement, comme elle ne voulait pas lui demander de s'éloigner. Là le problème c'est qu'un chalet, qu'importe ce qu'on fera, c'est éloigné du monde urbain, comme du courant, donc pas trop de réseau. Lui ça ne le dérangeait pas beaucoup, car il se baignait tranquillement, et pouvait se nourrir uniquement de légumes, comme de fruits, ou même des animaux qu'ils devaient tuer ! Le summum c'était qu'il pouvait pas s'empêcher de voler, pour pouvoir s'occuper de Roland. Il a besoin de vêtement, comme de cadeau pour Noël, ou même son anniversaire, ou d'un gâteau également. Et ils avaient besoin de beaucoup d'élément pour vivre normalement. Il se doutait qu'en éloignant cela pourrait créer des « tensions » parce qu'elle n'aimait pas ce monde, ou vivre éloigner de tout le monde, et qu'elle voudrait absolument retourner dans son appartement. « Je n'ai pas besoin de tout ça du moment que je suis avec toi... » Il le pensait également, cependant il craignait un retournement de situation, quand il se sera décider d'accepter son chalet ! Le voleur au bout d'un moment accepterait car c'est la vie dont il rêvait ! Le hic c'était que dans tout bonheur y a des embûches, et que cela pourrait se briser, si tout venait soudainement trop rapidement. Le voilà complètement perdu, entre ce qu'il a toujours eu envie, et ce qui pourrait advenir de leur bonheur !

Il devait donc choisir, accepter trop rapidement, ou demander d'attendre pour être sur que cela ne viendra pas soudainement à être rompu. « Je ne demande qu'à être avec toi, Regina. » Il la couvre donc pour qu'elle puisse se reposer, comme ne pas attraper soudainement froid. Il écouta parler ensuite que ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait, mais plutôt Cora – la méchante mère – Cela il le comprenait, que son besoin de vivre comme ça, provenait uniquement de son parent ! Il n'a jamais ressenti ce besoin, car ses parents n'aimaient pas l'argent, ou seulement ils avaient ce qu'ils avaient besoin ! Et cela rendait beaucoup de personnes mauvaises, il n'y a qu'à voir uniquement le prince Jean.  « [color=#993333]Ce monde n'a de toutes façons jamais était le mien... C'était celui de ma mère.[/color] » Il se pourrait qu'elle soit donc comme lui, une amoureuse de la nature, comme de vivre libre comme l'air, et de pouvoir simplement être guider par ses sentiments. Il serait complémentairement malgré leur comportement opposé ! Le bonheur alors était seulement à porter de main, maintenant manque plus d'accepter. Et de ne pas avoir peur de tout perdre soudainement. Il comptait répondre, cependant son enfant demanda un câlin, il ressentit la panique quand elle le regarda. Les deux se précipitèrent pour s'habiller rapidement. Le plus fun c'était sûrement qu'il allait se mettre son pantalon, alors qu'il y avait un sous-vêtement sexy qui pendait. Il se mit à sourire quand elle vient le prendre, en lui volant un baiser pour répondre : « C'est à moi ! » « Je m'en doute, ce n'est pas moi qui porterait ça. » Il se met à rigoler avant de terminer de s'habiller, mais lui se contenta de rester en pantalon, car c'était comme ça qu'il se mettait quand il faisait beaucoup trop chaud ! Il s'installa sur le lit qu'elle avait remis correctement, avant de prendre un bouquin pour montrer que tout était NORMAL. Le fait qu'elle prend un bouquin, était-il normal ?

Une fois que tout le monde avait repris son calme, elle répondit : « Tu peux entrer mon ange » Il se retenait de rire voir le comportement de sa femme comme ça. Il hésita un moment, avant de se demander s'il pouvait vraiment le déranger. Et soudainement il courut rapidement quand elle lui demanda à ce moment de les rejoindre : « Viens te mettre avec nous » Il était une vrai fusée, pour rejoindre son parent sur le matelas, pour venir le prendre contre lui, comme il a habitude de faire quand il commençait à s'épuiser. Il s'était bien mis au milieu comme ça il est sûr qu'ils ne feront pas de bébé ensemble ! Regina caressa doucement la tête du bonhomme, quant elle se rapprocha pour rappeler : « Par contre il ne faudra pas oublier de mettre des verrous au chambre du chalet » Il hocha simplement la tête, pour répondre en premier à ce qu'elle venait de répondre, avant de donner à Roland la tétine qu'il avait volé dernièrement pour qu'il dorme tranquillement. Il donna également la peluche que Regina au début, avait donné à Roland quand il était attaqué par un singe volant. Il fallait les deux même s'il croyait que la peluche était vivante. Il se retourna d'ailleurs vers elle pour demander : « Pas vivant ? » Il se mit à sourire amusé, avant de s'approcher de sa femme pour embrasser et répondre avant qu'elle ne répond à Roland : « Il n'y a pas de soucie, faudra seulement prévoir de les acheter ! »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mer 16 Juil - 5:28



every teardrop is a waterfall.



Le fait que Roland se mette entre elle et Robin spécialement la fit sourire. Elle savait que le petit bonhomme l'aimait bien, après tout elle lui avait sauvé la vie et ne manquait pas d'affection pour lui mais elle savait tout aussi bien qu'il n'était pas vraiment près à partager son père avec elle, du moins il fallait qu'il y ait des limites. De toutes façons, une chose était sûre c'est qu'elle n'essaierais jamais de se mettre entre Roland et son père, elle savait qu'un enfant devait toujours passé en premier et si Robin le faisait elle le comprendrait puisqu'elle ferait de toutes façons la même chose avec Henry. Elle savait qu'Henry lorsque le moment serait venu, serait ravi d'avoir un petit frère où une petite sœur mais elle savait aussi que cela serait plus dur a accepté pour Roland, après tout il avait toujours été seul avec son père et du jour au lendemain, il se retrouvait avec une belle mère et un nouveau bébé, c'est pour ça qu'il fallait qu'ils prennent tout leur temps. Regina souhaitait que Roland l'accepte petit à petit comme belle mère et voir si tout allait bien comme maman, parce qu'elle aimait vraiment ce petit bout de choux, presque autant que son propre fils voir autant. Elle avait tendance à aimé les enfants en général, mais la façon dont Roland se comportait, le fait qu'il voulait déjà se comporter comme un grand l'attendrissait encore plus, de plus c'était le portrait craché de son père, les cheveux, les yeux, les fossettes... Elle ne pouvait que l'aimer et elle était sûre qu'au final, il accepterai d'être grand frère parce que cela lui permettrait de s'occuper de son petit frère où sa petite sœur et en général cela plaisait aux enfants d'être un GRAND frère.

Ils étaient bien tous les trois, il ne manquait plus qu'Henry et la famille était au complet, une famille recomposée certes mais cela ne les empêchait pas d'être parfait aux yeux de Regina. Le petit Roland se promenait toujours avec la peluche que Regina lui avait donné lorsqu'elle avait transformé le singe volant, ça l'amusait parce qu'il croyait qu'elle pouvait redevenir vivante et ça la rendait ému, au moins il l'a gardait d'une certaine façon près de lui. Un léger rire s'échappa de la gorge de Regina lorsque l'enfant demanda « Pas vivant ? » Elle allait répondre à Roland mais n'en eut pas le temps car Robin se pencha sur elle pour l'embrasser. Elle fut d'abord un peu surprise par son geste mais ne manqua pas de prolonger le baiser pour profiter un maximum des lèvres de son amant mais pas trop longtemps non plus, il ne fallait pas non plus en oublier la présence de Roland « Il n'y a pas de soucie, faudra seulement prévoir de les acheter ! » Un sourire radieux éclaira le visage de Regina, est-ce que cela voulait bien dire qu'il acceptait sa proposition ? Elle savait que ça ne serait pas tout de suite parce qu'il fallait faire les constructions où au pire en trouver un adéquate mais le fait de ne plus vivre seul dans son appartement, mieux vivre avec Robin et Roland et peut être Henry si celui-ci acceptait de venir vivre avec eux. Elle en oubliait presque de répondre à Roland mais se pressa de corriger le tire en lui répondant « Non mon ange, il n'est plus et ne sera plus vivant, c'est uniquement ta peluche maintenant » Elle repensa tout de suite à l'image de bonheur qui s'était affiché à elle. Elle continuait de jouer avec les cheveux de Roland un sourire béat aux lèvres. Sourire qui ne tarda pas à s'effacer lorsqu'elle repensa aux ébats qu'elle avait eut avec son amant plus tôt. Ils étaient tellement heureux de se retrouver qu'il n'avait pas penser à se protéger, non pas que Regina avait peur que Robin ait une maladie quelconque, mais elle ne prenait aucun contraceptif et même si l'idée d'avoir un enfant la ravissait, l'idée de tomber enceinte de nouveau la terrifiait, sa fausse couche avait été pour elle un cauchemar et elle n'était pas prête à revivre quelque chose de tel. Était-elle inconsciente à ce point de ne pas avoir penser à se protéger, une fois ne lui avait-il pas suffit ? Un vent de panique s'installa sur son visage, elle peinait à respirer. Elle n'avait pas l'habitude de faire ce genre de crise mais elle ne voulait pas, non pas tout de suite. Elle essayait de se calmer en se disant qu'elle pouvait ne pas tomber enceinte aussi, ça ne marchait pas à tous les coups. Elle ne se sentait vraiment pas bien, elle était devenue pâle en quelques secondes, l'idée de revivre la douleur psychologique et physique d'une fausse couche la terrifiait plus que sa sœur qui en avait après sa vie. « Je vais aller me passer un peu d'eau sur le visage... » Elle s'extirpa du lit et inconsciemment sa main n'avait pas quitté son ventre. Elle tenait à peine sur ses jambes et avant qu'elle ne puisse arrivée au point d'eau elle fit un malaise et s'effondra sur le sol.


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Mer 16 Juil - 8:27


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Le garçon ne marqua pas le baiser, car il accordait à son parent quand même d'embrasser Gina. Il était seulement gêner de pouvoir être au premier plan de cet échange. Il se cacha donc les yeux à l'aide de sa main pour pas regarder, même s'il était content pour Robin. Le même problème, c'est que le bonhomme était quand même effrayé que Gina part de nouveau ! Et les abandonnent, comme quand elle est parti, le voleur sera sûrement le premier à paniquer. Il décidera volontairement, de rompre pour les protéger. Quant à maintenant, le moment était vraiment trop excellent. La brune répondit : « Non mon ange, il n'est plus et ne sera plus vivant, c'est uniquement ta peluche maintenant » La main caressant toujours le cuir chevelu du garçonnet. Il souriait, en comprenant qu'il était content comme quand il y avait auparavant sa maman (Marianne) ! Quand tout va bien, y a forcément un mal qui viendra perturber ce moment. Comme quand Marianne tomba malade, pendant l'accouchement, ou quand Neal lui a demandé de prendre Roland pour appeler L'ombre. Il a manqué de le perdre également. Gina repensa soudainement à la « fausse couche » et commença à paniquer. Le regard changea brusquement, et le voleur le remarqua le changement. Il ne voulait pas inquiéter son garçon, qui aurait sûrement verser beaucoup de larmes ! Il demanda par un regard d'essayer de la calmer, en parlant uniquement pour la « rappeler ». Il était inquiet, cependant aucun signe sur mon visage. Le garçonnet exécuta, d'abord il commença par la main, pour rassurer Gina : « Gina. A va ? » Il remarqua le comportement, comme effrayé, quand elle commençait à manquer d'air. La moue inquiète toucha quand même Roland, qui continuer quand même : « Veux Papa ? » Il regarda son papa pour savoir comment il devait réagir.

Il ne comprenait pas pourquoi elle paniquait. Le garçon se sentait même presque « responsable ». Car il était venu soudainement, et qu'il aurait peut-être du s'éloigner un moment ! Le père bisoute son garçon, avant de reporter son regard sur Gina. Le visage était complètement pale, quand elle demanda à ce moment : « Je vais aller me passer un peu d'eau sur le visage... » Il voyait que c'était sûrement « la fausse couche ». Parce qu'il remarqua que sa main, n'avait pas quitter un moment son ventre ! Il la regarda s'éloigner pour se rafraîchir, cependant comme il était inquiet, il demanda à Roland de rester un seul quelques minutes ! Le temps de pouvoir lui parler seul. Et quand il se releva, il entendit le bruit d'un choc sur le sol de la cabane comme quelqu'un tombant au sol violemment ! Il comprit rapidement que c'était Gina. Il courut pour la rejoindre, en ne gueulant pas, pour alarmer tout le monde, mais quand un « Regina ! » étonné, et inquiet s'échappa de sa bouche, au moment ou il aperçut. Il la souleva donc pour la porter jusqu'à leur chambre, ou il la déposa doucement sur le matelas. Roland était complètement perdu, et manquait de pleurer un instant, en remarquant qu'elle ne bougeait pas ! Le parent ne savait pas comment expliquer, et pour instant, il devait s'occuper de réanimer Gina. Car, son état pourrait empirer soudainement, et décidera à ce moment de.. refuser de vivre ensemble, pour la protéger de la mort. La couverture déposait doucement, avant qu'il se met à la hauteur de son garçon pour lui demander : « Va lui parler, Roland. Il faut qu'elle entende ta voix.. » Il reposa son regard sur son parent, pour lui demander : « Et papa ? » Il sourit, en posant sa main sur ses cheveux, pour répondre à sa question : « Je vais la soigner pour qu'elle se réveille. Elle est seulement fatiguée. Ne t'inquiète pas, Roland. » Il hocha donc la tête, un peu rassuré qu'elle dormait uniquement. Et qu'elle n'était pas malade comme sa maman, donc qu'elle ne risquait pas de mourir subitement ! Le voleur s'extirpa de la chambre, pour chercher un chiffon, pour le tremper, en n’oubliant pas de l’essorer !

Il prépara le maximum pour pouvoir s'en occuper, pendant que le bonhomme commençait à regarder Gina avant de la pousser de ses deux mains, pour essayer de la réveiller. Il comprit qu'elle dormait donc il répondait : « Pas dodo. Pas dodo, Gina. » Le bonhomme remarqua aucun changement. Il continue de la bouger doucement, en bougeant la tête légèrement, avant de soupirer en voyant que ça n'avait pas vraiment marcher ! Il se disait qu'elle pouvait tomber dans un sommeil profond comme Snow White. Il ouvrit de grand yeux avant de rajouter : « Pas dodo longtemps, Gina. Pas Neige.. Non pas Neige ! » Il essayait de dire qu'elle n'était pas blanche neige, et donc qu'elle ne pouvait pas dormir longtemps. Il commençait à pleurer, mais sans avertir le voleur, pour montrer qu'il pouvait devenir un « robin des bois ». Il avait une moue apeuré à ce moment, et son cœur commençait à lui dicter.. quelque chose que n'attendait sûrement personne. Il se mit à la bouger, en prenant son courage à deux mains pour appeler de nouveau : « Debout. Anez. Debout.. » Il n'y avait toujours aucun changement, même pas un signe, comme si elle mourrait, ce qui inquiétait beaucoup le garçon qui au bout d'un moment craqua : « MAMAN ! MAMAN ! DEBOUUT ! » Il ne s'arrêta pas de la bousculer, avant que son père remarque que son enfant avait hurler son parent. Il était ému peut-être au mauvais moment, qu'il avait appelé Gina « maman » mais qu'elle ne l'entendait simplement pas !

Il vint donc à son secours pour déposer le chiffon sur son front, quand Roland vient dans les bras de Robin pour pleurer. Il le consola, en frottant son dos doucement, essayant de le rassurer pour ne pas qu'il croit qu'elle va mourir comme sa maman auparavant ! « sht...sht..  Ça va aller mon ange. Gina va se réveiller, c'est promis.. Je viellerai toujours sur Gina comme sur toi ! Et même si pour ça faut qu'on habite ensemble ! » Il essuya ses larmes, en comprenant qu'il acceptait de cohabiter, pour pouvoir toujours s'occuper des uns comme des autres ! La chose était donc peut-être là pour qu'il comprenne ça ! Il se mit à quand même à sourire, pour le remercier de recommencer, même si le garçon savait que personne ne remplacera sa maman biologique.





_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Dim 20 Juil - 11:23



every teardrop is a waterfall.



S'évanouir, c'était comme si d'un seul coup le sommeil vous tombait dessus. Regina s'était retrouvée subitement dans une salle vide, sombre et elle y était seule, abandonnée. C'était sa pire crainte, de finir seule comme cela avait toujours été le cas pour elle. Elle se sentait perdue, la salle s'élargissait et devenait infinie, amplifiant sa solitude puis des mots raisonnèrent tout autour d'elle. La voix de Gold répétait « Les villains n'ont pas de fin heureuse » et soudain elle eut l'impression d’apercevoir Robin avec Roland au loin, elle courut vers eux, les appelant mais lorsqu'elle arriva à l'emplacement où elle les avait vu, il n'y avait rien, puis se fut autour d'Henry, elle courut plus rapidement vers lui mais juste avant de disparaître, il ajouta « Tu es la méchante reine » Cette phrase lui avait brisé le cœur, Henry n'avait-il toujours pas compris qu'elle l'aimait ? Qu'elle avait changer. Elle tournait sur elle même, paniquée cherchant quelqu'un ou un endroit par où sortir, la salle était infini pourtant elle se sentait étouffer. Elle tournait et tournait et ce fut autour de Daniel d'apparaître. « Tu m'a trahi », sa voix raisonnait et avait tellement de haine que Regina le pris comme une lame qu'on lui enfoncerait. Il continua « Tu m'a trompé avec ce Robin » Elle se boucha les oreilles et ferma les yeux pour ne pas entendre ce qu'il disait hurlant qu'elle ne l'avait pas trompé que c'était lui qui lui avait demandé d'aimer encore, ce qu'elle avait fait. Elle ouvrit les yeux de nouveau, Daniel était parti. Elle commença à sentir quelque chose couler sur ses jambes elle baissa la tête et regarda en bas, elle remarqua le sens qui sortait de son entre jambe et se mit à pleurer. « Non, non, pas encore par pitié non ». Apparut alors ça mère, le regard noir qui ajouta « Même ça, tu n'es pas capable de le faire alors que moi je l'ai fait deux fois, j'ai toujours préférée Zelena, elle est tellement plus douée que toi ! Elle est... »

L'illusion de sa mère disparut lorsqu'une autre voix familière vint la coupée mais cette fois, elle ne voyait personne. « Pas dodo. Pas dodo, Gina. » Elle regarda autour d'elle cherchant d'où provenait la voix. « Roland ? Roland je suis là » Hurla-t-elle mais c'était comme si il ne l'entendait pas, elle ne comprenait pas pourquoi il lui demandait de ne pas dormir « Pas dodo longtemps, Gina. Pas Neige.. Non pas Neige ! » A ces mots elle vu la silhouette de Blanche Neige apparaître et ne lui laissa pas le temps de s'exprimer qu'elle lui dit « Oh non toi tu peux garder ce que tu penses pour toi ! » Cependant cela n'empêcha en rien Blanche de dire « Tu as le droit au bonheur, tu le mérites plus que personne, lorsque tu aimes, tu le fais profondément et intensément, tu a le droit Regina, tu en a le droit » Elle regardait Snow, surprise mais elle n'eut pas le temps de réagir qu'une nouvelle fois la voix de Roland raisonna dans la salle infinie faisant disparaître Snow « Debout. Anez. Debout.. »  Elle comprit petit à petit qu'il s'agissait d'un rêve ou était-elle en train de mourir ? Elle ne pouvait pas être en train de mourir, elle ne pouvait pas leur faire ça, il fallait qu'elle pense à Roland, Henry et Robin, elle ne pouvait pas leur faire ça, elle se mit alors à courir dans un peu dans toutes les directions pour trouver la sortie et rejoindre la voix de Roland. Elle s'arrêta net lorsqu'elle entendit une nouvelle fois Roland « MAMAN ! MAMAN ! DEBOUUT » Elle fut à la fois ému et en eut le coeur brisé, il fallait qu'elle sorte de la. Elle se retourna pour changer une nouvelle fois de direction sauf qu'elle se retrouva cette fois-ci fasse à une foule d'illusion, il y avait d'abord Henry qui lui sourit et qui dit « Tu n'es pas une méchante tu es ma mère », Tink qui lui dit avec conviction « L'amour, tu as besoin d'amour Regina, et le tatouage de Lion te l'apportera ! » Elle repensa à la première fois ou elle avait vu le tatouage et ou elle avait fuit, Snow, accompagné par Charming, Neal, Emma, Hook, toute souriante « Je serai toujours là si tu as besoin » et pour finir, Robin et Roland qui lui souriait Roland de sa voix angélique dit à son tour « Tu ien Maman. On rentre maison » Elle attrapa Henry par la main et suivit Roland et Robin.

Elle ouvrit les yeux d'un seul coup tout en prenant une grande inspiration comme si elle avait manqué d'air, elle eut du mal à réaliser où elle se trouvait. Elle se souvenait parfaitement ce qu'il s'était passé pendant son rêve, simplement cela lui paraissait à des années lumières.

made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Dim 20 Juil - 12:17


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Le cauchemar recommençait. La malédiction était donc « lancée ». Il ne pourrait pas avoir son « happy ending ». Il faut forcément que quelque chose lui tombe dessus décidément. Lui qui avait espérer donner une maman à Roland, comme retrouver le bonheur. Qu'il avait autrefois perdu ! Il était comme piégé dans son propre piège. Le voleur sauvait les personnes, en leur aidant à récupérer leur bien, cependant lui en avait aucun droit ! Les paroles du shérif commençait à le hanter, comme un cauchemar : « Je mettrai fin à ton bonheur.. » Comment pouvait-il ? Lui aussi méritait au bonheur. La mort de Marianne l'avait profondément marqué, comme une plaie qui a du mal à cicatriser ! Qu'adviendra-t-il si cela se reproduit avec Regina ? Il comprendra que chaque personne qu'il aimait, mourra sûrement dans les prochains mois ! Robin ne se pardonnera jamais de donner la mort à quelqu'un. Uniquement parce qu'il est tombé amoureux de Regina ! Il faut vraiment que cette malédiction.. se termine aujourd'hui ! Roland avait même compris que représenter Evil Queen : un nouveau parent. Le garçon avait peur qu'on abandonne.. Que Regina rejoint Marianne, et qu'il soit de nouveau seul avec Robin Hood !

Il avait donc réaliser que pour la protéger. Il devait sûrement accepté de cohabiter ensemble. Et ceux même s'il n'appréciait pas sauter une « étape » qu'il jugeait importante. Le problème c'est que Regina pourrait de nouveau s'évanouir, ou même pire. Si vraiment il n'aurait pas été présent.. Il ne s'imaginait même pas ce qu'il aurait pu arriver ! C'était donc la seule alternative pour que le « cauchemar » s'arrête ! Là il avait fait comprendre à Roland, qu'il acceptait de cohabiter pour pouvoir les protéger. Le garçonnet se frotte le visage, en souriant faiblement, car aucun des deux.. avaient pour le moment l'envie de sourire ! Leur inquiétude rongeait constamment leur bonheur ! L'un culpabilisait. L'autre s'inquiétait, et persévérait à la secouer. Comme pour qu'elle se rend compte, qu'elle dormait profondément. Et que tout ce qu'elle vivait été uniquement un « rêve » ! Roland pensa qu'un baiser pourrait rompre le « sortilège » comme pour Snow-White et Charming. Que l'amour sincère pourrait la sauver de son sommeil ! Il se retourna vers son parent avant de demander : « Papa.. bisous Gina ! » Le parent cru comprendre ce qu'il voulait.. Il savait que dans beaucoup de conte, « l'amour sincère » sauva beaucoup de personne ! Cela n'avait pas sauver Marianne, malheureusement ! Il n'avait donc pas le choix ! Il s'approcha lentement de Regina, en déposant un baiser passionnel, avec beaucoup d'amour, donnant tout ce qu'il avait..

Le charme a été rompu. Le sourire revint lentement, quand ils remarquèrent qu'elle ouvrit les yeux. Ce n'était donc pas le moment pour Evil Queen de rendre l'âme ! Il embrassa de nouveau, en laissant inconsciemment une larme coulait sur son visage attristait par un tel événement ! Le voleur ne put s'empêcher de lui murmurer : « J'ai eu peur de te perdre. » Le garçonnet s'extirpa des bras de Robin, pour rejoindre rapidement Regina. « Moi aussi. » Là il se souvenait que son parent, avait accepté de cohabiter. Et le bonhomme savait que cela donnerait beaucoup de courage à Regina. Il se mit à faire une moue avant de rajouter : « Papa accepte.. maison avec.. Gina ! » Il roula des yeux en voyant que Roland, avait pas pu garder ça un moment. L’enthousiasme fait que par moment, on ne peut pas s'empêcher de le crier sur tous les toit ! Il suppose qu'il devait confirmer : « Je me suis rendu compte.. que ça serait mieux pour pouvoir vous protéger ! Et être sur que tu es quelqu'un si cela devait se reproduire ! » Et le garçon voulait s'occuper de Gina comme un grand. Il imitait son parent, et adopta une moue sérieuse, même si ce n'était pas beaucoup plus effrayant. Les mains sur ses épaules pour lui demander de pas bouger « Pas bouger. Faut reposer. » Il enlève le gant pour en reprendre un nouveau. Le petit surveilla donc pendant que Robin alla le changer, pour venir le déposer de nouveau sur son front !





_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org

avatar

▱ courrier : 70
▱ arrivée : 04/07/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Sam 9 Aoû - 22:22



every teardrop is a waterfall.



Elle avait encore un peu de mal à savoir où elle se trouvait, comprise entre son rêve et la réalité, elle ne savait pas si ce qui s'était passé dans son rêve tenait de la réalité ou pas, d'un côté elle préférait oublier le côté angoissant de son rêve et penser que ce n'était pas vrai, de l'autre elle avait adoré la fin et espérait que ça puisse être vraie. Finalement son rêve était peut-être le reflet de sa vie, elle avait assez mal commencer avec la mort de Daniel, ses plans de vengeances qui étaient tous tombés à l'eau, les gens qu'elle avait tué puis il y avait cette fin heureuse qui l'attendait avec Robin et elle était en plein dedans.

Elle reprenait sa respiration lentement, elle vit le visage de Robin s'approcher du sien et ses lèvres s'écraser contre les siennes, elle prolongea le baiser tout en sentant la larme que Robin avait versé venir continuer sa course sur sa propre joue. « J'ai eu peur de te perdre. » Elle lui sourit tendrement avant de marmonner un petit « Jamais... ». Elle sent alors Roland qui vient la serrer dans ses bras, elle referme les siens sur lui et fait un petit sourire désolé lorsqu'il ajoute « Moi aussi. » Elle essayait de reprendre ses esprits et elle se redressa doucement posant sa main sur sa tête un peu douloureuse suite à sa chute. Elle observe Robin et Roland qui la regarde faire et Roland lance alors « Papa accepte.. maison avec.. Gina ! » Elle lance alors un regard étonné d'abord à Roland puis à Robin. Elle est submergée par une vague de bonheur avant d'essayer de sortir une phrase mais qui ne vient pas « Tu... » Elle soutient le regard envers Robin qui finis par répondre « Je me suis rendu compte.. que ça serait mieux pour pouvoir vous protéger ! Et être sur que tu es quelqu'un si cela devait se reproduire ! » Regina sourit se lève rapidement ce qui lui provoque de nouveau vertige mais elle s'en fiche et elle va serrer Robin dans ses bras, tout en s'appuyant sur lui pour éviter de ne tomber à cause des vertiges mais avant même qu'elle n'eut le temps de dire quelque chose, Roland vint la chercher et la rasseoir avant de lui dire les mains posées sur ses épaules « Pas bouger. Faut reposer » sourit à Roland et se rallonge « Tu as raison mon ange, il ne faut pas que je me relève trop vite, il faut que je me repose » le regarde tendrement tandis que Robin change le gant qu'elle avait sur son front. Lorsqu'il revient elle tendit la main à Robin pour l'approcher d'elle, elle lui fit signe de se baisser à son niveau, ce qu'il fit et elle lui chuchota pour ne pas que Roland entendent. « Tu n'es pas... obligé... si tu préfères attendre je suis prête à attendre, tu le sais ? ». Elle prit une grande inspiration ressentant encore la douleur au crâne du choc de sa tête avec le sol puis elle regarde Roland en souriant « Tu peux me faire un câlin magique, je sens que j'en ai besoin » lui tend les bras pour qu'il la rejoigne.

made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▱ courrier : 1018
▱ arrivée : 14/03/2014
▱ face :


MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   Dim 10 Aoû - 13:12


JE T'ATTENDAIS SANS TE PREVOIR
regina x robin


Le voleur s'inquiétait. Il n'avait pas eu habitude de voir ça auparavant. Et voir comment elle reprend sa respiration. Le rendait vraiment mal. Se rendant compte qu'il en était responsable. Il ferma les yeux quand celle-ci le prolongea, mais sans pour autant y rester longtemps. L'ancienne mairesse devait récupérer doucement, sans être bousculer. La larme avait coulé en même temps. Même s'il aurait apprécié de pas se montrer dans cet état. Le bandit avoua qu'il craignait de la perdre quand il a vu tomber au sol. Celle-ci sourit tendrement, avant de marmonner « Jamais... » comme quoi il ne la perdra jamais. Le sourire du voleur revient lentement, en espérant ne jamais la perdre. Le garçonnet ajouta qu'il eut peur également, même s'il n'avoua pas ce qui s'est produit auparavant ! Il la surveilla surtout quand elle déposa sa main sur son crâne, sûrement encore douloureuse quand celle-ci a heurté violemment le sol. Roland annonce que son parent accepte de cohabiter ensemble comme une vrai « famille » ! Cela remotivait la malade, qui les regarde étonnée du choix changeant. Ce qui chamboulait beaucoup trop Regina essayant de parler, mais ne put que marmonner « Tu... » Il fait comprendre pourquoi se changement soudainement.

Le regard surpris de son homme, quand elle se lève rapidement, se provoquant de nouveaux vertiges. Il passe quand même sa main derrière pour la soutenir. Au cas ou elle replongerait comme auparavant. La jeune femme serra son amant, en s'appuyant sur lui pour pas tomber. Le parent maintient son amante, pour la garder près de lui pour pas la perdre de nouveau ! Et avant qu'elle put répondre davantage, Roland la récupère simplement, pour la rasseoir correctement. Il pose ses mains sur ses épaules en lui rappelant qu'elle doit se reposer principalement.

« Tu as raison mon ange, il ne faut pas que je me relève trop vite, il faut que je me repose »
« Oui dodo ! »

Il était content que sa belle-maman comprenne. Et qu'elle exécute les ordres seulement d'un garçonnet. Il pourrait jouer comme ça au « grand garçon » et devenir comme son parent. Lui c'était ce qu'il voulait vraiment. De ressembler à Robin pour devenir un futur « Roland des Bois ». Le Robin des Bois des temps modernes, espérant qu'il n'est pas autant de problème que Robin ! Le parent revient quelques temps après en posant un gant humide sur son front. Il prend sa main quand elle la tendit pour se rapprocher quand elle lui demandait avant de rajouter :

« Tu n'es pas... obligé... si tu préfères attendre je suis prête à attendre, tu le sais ? »
« Je le sais parfaitement. Cependant c'est important de vous protéger, comme de pouvoir passer des moments ensemble. » avoua-t-il avant de penser également à son enfant « Je compte plus tard te nommer maman adoptive de Roland. Car je ne peux imaginer donner mon enfant à n'importe qui. » explique-t-il en parlant des familles d'accueils.

Le garçonnet écouta la demande de Regina, quand celle-ci lui demande un câlin magique. Comme si cela pouvait aider à aller mieux ! Et ça il y croyait parce qu'il savait quand son parent lui donnait un « câlin ». Le garçonnet allait mieux directement après ! Il s'approcha alors quand elle lui demanda :

« Tu peux me faire un câlin magique, je sens que j'en ai besoin »
« Oui. »

Il va dans ses bras quand celle-ci lui tend pour un « câlin magique ». Le garçonnet la serra fort avant de la regarder pour demander. Le parent regarde les deux amours de sa vie, étant heureux de pouvoir les préserver du mal ! Et espérant que tout ira mieux après cet événement. Il allait se sentir mal si cela se reproduisait.. sans qu'il soit présent ou quelqu'un du moins pour la secourir ! Il embrassa le front de sa femme, et ébouriffa les cheveux du garçon qui demanda :

« Va mieux ? »




_________________
- i'm still in love with you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serenitycity.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: la flèche ou la cible (privée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

la flèche ou la cible (privée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» La flèche qui ne perça pas que l'oeil de boeuf (Pv Camelle)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

 ::  :: the outdoors there anything better :: There are more in the forests in books-